Genre

Il n’existe pas de règles définies pour le genre des noms de villes. Bon nombre d’auteurs estiment que les villes peuvent aussi bien être masculines que féminines. L’usage fluctue.

Les noms de villes qui commencent par un article prennent le genre de ce dernier. Ainsi, Le Caire, Le Cap sont masculins et La Nouvelle-Orléans, La Paz sont féminins.

Les noms de villes finissant par e ont tendance à prendre le genre féminin :

Mais la tendance est de mettre au masculin la plupart des noms de ville.

Article

La plupart des noms de villes ne comportent pas d’article initial. En position de complément, ils se font précéder de la préposition à, sans article :

Cette règle s’applique notamment aux villes qui portent le nom du pays dont elles sont la capitale :

Lorsqu’ils désignent l’État plutôt que la ville, les noms de Djibouti, Monaco, Saint-Marin et Singapour ne prennent pas non plus l’article. On écrira donc, dans ce cas aussi :

Mais Guatémala, Koweït, Luxembourg et Panama, quand ils désignent le pays, exigent l’article. Ils sont précédés de l’article contracté au :

Des expressions comme Guatemala City, Koweit City et Panama City ne correspondent pas au nom réel de ces villes. Elles n’ont pas d’utilité réelle en français.

Changements de noms

Les noms de villes changent plus souvent que les autres noms géographiques. La recherche de la pureté linguistique, la fin du colonialisme ou divers bouleversements politiques peuvent expliquer cet état de choses.

Trois villes importantes de l’Inde ont changé de nom. Bombay, Madras et Calcutta sont devenues Mumbai, Chennai et Kolkatta.

Dans le cas particulier de la Chine, l’adoption du système de transcription pinyin, en 1979, a entraîné une mutation spectaculaire de nombreux toponymes, par exemple :

Il convient de noter que Pékin continue d’être utilisé dans la francophonie, bien que Beijing ne puisse être considéré comme fautif. En outre, force est de constater que les francophones sont plus réticents que les anglophones à adopter de nouvelles appellations, surtout quand elles touchent des toponymes existant depuis des siècles.

Des toponymes tombent parfois en désuétude, remplacés par d’autres dont l’orthographe est conforme à la langue originale ou à l’anglais. Par exemple, New Delhi et Vilnius ont supplanté Nouvelle-Delhi et Vilnious. Cette évolution est constante. Dans tous les cas, les dictionnaires les plus récents donnent une bonne idée de l’usage.

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir LISTE DES NOMS DE PAYS.