Le suffixe -thèque, qui a en grec le sens de « réceptacle, armoire, lieu où est déposé quelque chose », a servi à la construction de néologismes désignant divers lieux abritant des collections :