Généralités

L’élision est la suppression de la voyelle finale (a, e ou i) d’un mot devant un h muet ou un mot commençant par une voyelle. L’apostrophe (’) est le signe graphique de l’élision en français :

Mots qui s’élident

Mot Règle Exemples
ce élision obligatoire devant une voyelle
  • C’est le printemps!
de élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • Il y en a d’autres.
  • Elles changent d’heure en heure.
je élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • J’étais en colère.
  • J’habite rue Froment.
jusque élision obligatoire devant une voyelle
  • Il sera ici jusqu’à demain.
la élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • Regardez l’ânesse.
  • L’habit n’est pas obligatoire.
le élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • L’écolier traverse la rue.
  • Je l’ai vu hier soir.
  • La chasse à l’homme est terminée.
lorsque élision devant une voyelle ou un h muet, par souci de concision
Remarque : Bon nombre de grammairiens n’acceptent l’apostrophe que devant il (s), elle (s), on, en, un et une. Certains ajoutent avec, ainsi, aucun et enfin. D’autres permettent l’élision facultative devant une voyelle ou un h muet.
  • Il avait 16 ans lorsqu’il découvrit le trésor.
  • Il était tard lorsqu’enfin la musique cessa.
  • Lorsqu’arrive le soir, on peut entendre les grenouilles.
me élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • Veux-tu m’ouvrir?
  • Je vais m’habituer.
ne élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • N’oubliez pas votre montre.
  • Elle n’habite plus dans cette ville.
presque élision devant île seulement
  • C’est une presqu’île.

Remarque : On n’écrirait pas presqu’arrivés à la maison, mais presque arrivés à la maison.

puisque élision devant une voyelle ou un h muet, par souci de concision
Remarque : Bon nombre de grammairiens n’acceptent l’apostrophe que devant il (s), elle (s), on, en, un et une. Certains ajoutent avec, ainsi, aucun et enfin. D’autres permettent l’élision facultative devant une voyelle ou un h muet.
  • Puisqu’il est tard, on peut se le permettre.
  • Puisqu’aucun enfant ne s’endort, on ferait mieux de partir tout de suite.
  • Ils seront là, puisqu’eux-mêmes font partie du groupe.
que élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • Plus facile à dire qu’à faire.
  • J’ai travaillé plus fort qu’habituellement.
quelque élision devant un et une seulement
  • Quelqu’un saurait où il se trouve?

Remarque : On écrit quelque ami et quelque autre.

quoique élision devant une voyelle ou un h muet, par souci de concision
Remarque : Bon nombre de grammairiens n’acceptent l’apostrophe que devant il (s), elle (s), on, en, un et une. Certains ajoutent avec, ainsi, aucun et enfin. D’autres permettent l’élision facultative devant une voyelle ou un h muet.
  • Quoiqu’elle soit menue, elle est très forte.
  • Quoiqu’avec peu d’effort, il réussit souvent à nous impressionner.
  • Quoiqu’issu d’une famille de musiciens, il a choisi la médecine.
se élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • Elle s’est absentée.
  • Elle s’habitue tranquillement.
si élision devant il(s)
Remarque : Si il(s) relève de la langue populaire.
  • Je ne sais pas s’ils sont au courant.
te élision obligatoire devant une voyelle ou un h muet
  • Elle veut t’écrire une lettre.
  • Sa paresse t’horripile.
tu élision dans la langue populaire
  • T’as mal à la tête?

Élision interdite ou facultative devant certains mots

Mot Règle Exemples
huit/huitième élision interdite
  • C’est un poisson de huit pouces.
  • Quel est le huitième art?
hyène élision facultative, mais on le voit plus souvent non élidé
  • Ils ont trouvé des ossements d’hyènes/de hyènes.
lettres de l’alphabet
(a, e, h, i, m, n, o, r, s, u, x, y)
L’usage est très hésitant quant à l’élision devant certaines voyelles et consonnes, employées pour désigner la lettre elle-même ou le son qui y correspond.
  • l’h muet
  • l’h aspiré
  • l’s final
  • l’o ouvert
  • l’x de hiboux
  • le h aspiré
  • le r de arme
x, y et n (employés pour désigner un nombre indéfini) élision peu courante
  • au bout de x jours
  • soustraire x de y
onze élision possible, mais rare
  • C’est une excursion de onze/d’onze jours
  • Il n’est que onze/qu’onze heures.
onzième élision interdite
  • Il habite dans le onzième arrondissement.
ouate élision facultative
  • C’est de l’ouate/la ouate
  • Il est fait d’ouate/de ouate.
oui élision interdite
  • Je pense que oui. (et non : Je pense qu’oui.)
un/une (chiffre) élision facultative
  • C’est une fissure d’un centimètre/de un centimètre de large.
  • Il est en retard d’une heure/ de une heure.

Devant les noms communs commençant par h

Les déterminants devant les noms commençant par un h aspiré ne s’élident généralement pas. C’est le cas devant de nombreux mots étrangers d’origine anglo-saxonne ou germanique :

On élide les déterminants devant les mots commençant par un h muet :

On élide généralement les mots devant hameçon, hiatus, handicapé et hier, mais l’usage demeure flottant.

Remarques

Handicapé(e) est utilisé comme nom ou adjectif.

On ne fait pas la liaison dans des héros, un héros et un grand héros (se prononce [’ero]) et dans des haricots (se prononce [de’arico]). La liaison se fait cependant dans les héroïsmes (se prononce [lezeroism]).

Devant les noms propres commençant par h

Il y a beaucoup d’hésitation devant les noms propres commençant par h. En règle générale, l’élision ne se fait pas devant les mots commençant par un h aspiré (la plupart d’origine anglo-saxonne ou germanique) :

L’usage est cependant flottant devant certains mots :

Les noms propres commençant par un h muet, généralement d’origine latine ou grecque, commandent l’élision :

Devant les noms commençant par y

Si l’élision s’effectue devant ia, io, etc. (par exemple : l’Ienessi, fleuve sibérien), et généralement devant le y français, elle se fait assez rarement devant le y d’origine étrangère :

On dénote quelques exceptions :

Devant les noms d’entreprises

En général, on fait l’élision devant les noms d’entreprise, mais ce n’est pas obligatoire :  

Devant les noms de personnes

On fait normalement l’élision devant les noms de personnes. Toutefois, l’usage ne le fait pas toujours dans le cas des noms courts :

Devant les noms propres étrangers

Les règles de l’élision s’appliquent devant les mots étrangers comme devant les mots français :

Il est cependant préférable de ne pas faire l’élision devant le u de University quand le nom de l’établissement ne se traduit pas :

Devant les titres d’ouvrages et de films

Dans les titres d’ouvrages ou de films, on fait généralement l’élision, mais elle n’est pas obligatoire :

Devant les groupes de mots normalement encadrés de virgules

voir VIRGULES D’ENCADREMENT.