Les barbarismes sont des fautes qui touchent au vocabulaire et qui consistent à utiliser un mot dans un sens qu’il n’a pas (recouvrir la vue pour recouvrer la vue) ou à employer des mots ou des formes qui n’existent pas dans la langue (c’est-à-dire des mots déformés ou inventés).

Voici une liste de barbarismes à éviter, ainsi que la forme correcte équivalente.

Exemples de barbarismes

Exemples de barbarismes
Évitez Employez

un aréoport

un aéroport

assis-toi

assieds-toi ou assois-toi

un astérix

un astérisque

bâiller aux corneilles

bayer aux corneilles

Le verbe bayer ne s’emploie plus que dans l’expression bayer aux corneilles.

l’eau bouille ou bouillit

l’eau bout

Au présent de l’indicatif, on dit l’eau bout. Par contre, au présent du subjonctif, il est correct de dire :

  • Il faut que l’eau bouille cinq minutes.

des chuchotages

des chuchotements

il conclua

il conclut

vous contredites

vous contredisez

Contrairement aux verbes dire et redire, les verbes contredire, se dédire, interdire, médire et prédire font –isez au présent de l’indicatif et de l’impératif :

  • Vous prédisez l’avenir. (présent de l’indicatif)
  • Interdisez aux enfants de jouer avec des allumettes. (impératif)

voir DIRE (CONJUGAISON).

un dilemne

un dilemme

il envoira

il enverra

grincher ou gricher des dents

grincer des dents

une inéquité

une iniquité

un infractus

un infarctus

la mairerie

la mairie

une ou un manicure

une ou un manucure

un appui pécunier

un appui pécuniaire

la rénumération

la rémunération

j’ai résous

j’ai résolu

tu promouvois

tu promeus

Cet emploi est rare. Le verbe promouvoir s’emploie surtout à l’infinitif, au participe passé, au participe présent et aux temps composés. Dans la langue courante, on dit plutôt faire la promotion de.

des cheveux teindus

des cheveux teints