Moustique/maringouin

Moustique

Les moustiques sont probablement les insectes piqueurs les plus connus et les plus détestés de la saison estivale. Le mâle est inoffensif, comme c’est le cas pour la plupart des insectes piqueurs et mordeurs. En effet, seules les femelles sont à la recherche de sang pour assurer le développement de leurs larves. Autrement, les moustiques se nourrissent de nectar, ce qui contribue à la pollinisation des fleurs.

Le mot moustique tire son origine de l’espagnol mosquito, qui signifie « petite mouche ».

Maringouin

Ce nom possède quelques variantes selon les régions. Le terme maringouin (niveau familier) est employé au Québec, en Acadie, dans les Antilles (marengwen), à l’île de la Réunion (maringwin) et en Louisiane. Il existe d’ailleurs une ville appelée Maringouin dans cet État américain.

Le mot maringouin serait un emprunt du tupi-guarani mbarigui. Cette langue amérindienne était parlée jadis sur les côtes brésiliennes. En France et en Belgique, on désigne un insecte similaire par le nom de cousin.

En langue familière, on emploie également le mot moustique au sens figuratif pour parler d’un enfant ou d’une personne de petite taille.

Brûlot

Les brûlots sont des insectes minuscules, difficiles à voir. Grâce à leur petite taille, ils se faufilent aisément à travers le grillage des moustiquaires traditionnelles.

Le nom brûlot (ou brulot) est tiré du verbe brûler. Les piqûres de ces insectes donnent une douloureuse sensation de brûlure et entraînent souvent des enflures.

Un brûlot peut également désigner un écrit ou un discours violent destiné à déclencher la controverse.

Mouche noire

Légèrement plus grosses que les brûlots, les mouches noires (connues également sous le nom de simulies) aiment bien attaquer à l’arrière des oreilles, au cou et aux chevilles. Les mouches noires sont présentes partout dans le monde, même dans les régions des tropiques ou l’Arctique.

Taon/bourdon

On utilise parfois à tort le mot taon (on prononce « ton ») pour parler du bourdon, gros insecte velu qui ressemble à une abeille.

Le taon est un insecte mordeur redouté tant par les animaux que par les humains. Très vorace, il n’hésite pas à foncer sur sa proie pour lui arracher des morceaux de peau. Les taons sont particulièrement actifs pendant les chaudes journées peu venteuses. Ils ont une préférence pour la peau mouillée, au grand malheur des baigneurs et des plaisanciers.

Il existe plusieurs noms pour désigner le taon. Au Canada français particulièrement, on parlera de :