Le français et l’anglais n’expriment pas de la même manière la multiplication par 0,5 et par 1,5 :

Certains des ouvrages qui attestent moitié moins ou moitié plus considèrent la construction comme familière :