Les termes nota (« remarquez, notez ») et nota bene (« remarquez bien, notez bien ») ont été empruntés au latin.

Ils servent à attirer l’attention du lecteur sur un fait important. On les laisse en caractères ordinaires, car ces mots latins sont passés dans l’usage.

Nota et nota bene peuvent être employés comme nom commun au sens de « note », « avertissement ». Ils sont invariables au pluriel :

On abrège nota bene en N.B. ou N. B., avec ou sans espace après le point.

On peut également employer remarque(s) et note(s). Ces mots sont d’ailleurs plus utilisés dans les ouvrages de langue.

Deux-points et tirets

Dans un texte, on fait généralement suivre du deux-points les mots nota, nota bene, N.B., remarque(s), note(s), etc.

On peut les mettre en majuscules, en minuscules ou en gras pour les faire ressortir. Dans ce dernier cas, on met de préférence aussi le deux-points en gras :

Si la remarque constitue une phrase complète, ce qui est généralement le cas, on la fait commencer par une majuscule; sinon, par la minuscule :

Le point suivi du tiret s’utilise également; on rencontre généralement cet usage dans les ouvrages :