L’adverbe de négation ne est employé obligatoirement seul dans les cas suivants :

Ne dans une comparaison

Lorsqu’une phrase contient une comparaison d’inégalité, notamment après les adverbes aussi, plus, moins, mieux, autre, autrement, meilleur, moindre, pire et plutôt, on applique généralement la règle qui suit :

Si la phrase est affirmative, on fait précéder le verbe de la subordonnée de ne :

Si elle est négative ou interrogative, on ne met pas ordinairement de ne dans la subordonnée :

Ne avec douter, nier, contester, etc.

Avec des verbes exprimant le doute ou la négation comme douter, nier, contester, etc., on ne met jamais de ne dans la subordonnée si ces verbes sont employés affirmativement :

S’ils sont employés négativement ou interrogativement, l’utilisation de ne est facultative :

La langue moderne tend de plus en plus à supprimer le ne.

Ne avec empêcher que

En principe, l’emploi de ne est facultatif, que le verbe empêcher soit à l’affirmative, à la négative ou à l’interrogative. Mais il est souvent omis dans l’usage actuel, surtout si empêcher est à la forme négative ou interrogative :

Renseignements complémentaires

Voir aussi NE EXPLÉTIF, NE… GOUTTE, NE… PAS, NE… POINT et NE… QUE.