On suggère parfois de dire décevant plutôt que désappointant. Pourtant, ce mot, qui est très bien formé (adjectif formé à partir du participe présent du verbe désappointer), est d’usage courant au Canada.