Majuscule ou minuscule

On met la minuscule aux termes génériques qui entrent dans le nom des places, des jardins ou des parcs municipaux, lorsque ces termes sont accompagnés d’un adjectif, d’un nom propre ou d’un nom commun qui donne un caractère unique à l’entité. Le générique est l’élément qui identifie de façon générale la nature de l’entité (jardin, parc, place, etc.), alors que le spécifique identifie l’entité de façon particulière (dans jardin des Tuileries et place d’Armes, Tuileries et Armes sont des spécifiques). Le spécifique prend la majuscule :

Il y a lieu par contre de mettre la majuscule au générique et la minuscule au spécifique lorsque ce dernier signale l’appartenance à une catégorie :

Enfin, il convient de mettre la majuscule au générique lorsqu’il est employé seul :

Différences entre square et place

Le terme anglais square se traduit par square ou place dans des contextes précis.

Les définitions qui figurent ci-dessous ont été normalisées par la Commission de toponymie du Québec avec la collaboration de l’Office québécois de la langue française.

Définition de square/carré

Un square (prononciation : [skouar] est un « petit jardin public, généralement situé sur une place et entouré d’une grille » :

Le mot square entre dans la formation de certains noms de rues de Montréal qui longent d’anciens ou d’actuels squares :

Le terme carré est employé dans la langue orale, mais il n’est pas utilisé dans la création des nouvelles entités officielles. Selon la Commission de toponymie du Québec, le carré Saint-Louis situé à Montréal devrait d’ailleurs se nommer : square Saint-Louis.

Il existe néanmoins des entités dont la désignation officielle comprend le nom carré :

Définition de place

« Espace découvert et assez vaste, sur lequel débouchent ou que traversent ou contournent une ou plusieurs voies de communication. » On peut retrouver dans une place un monument, une fontaine, des arbres ou d’autres éléments de verdure.

Il est déconseillé de désigner par le mot place des immeubles commerciaux, à bureaux ou résidentiels, puisque ce ne sont pas à proprement parler des « espaces découverts ». Il faut plutôt parler d’immeuble, d’édifice, de complexe, de galerie, etc., selon la vocation du bâtiment.

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir BÂTIMENT/BÂTISSE/ÉTABLISSEMENT, ÉDIFICE/IMMEUBLE/MONUMENT et CENTRE/COMPLEXE.