Le mot latin idem s’abrège en id. et signifie « le même objet, la même chose ». Idem s’écrit en italique.

L’abréviation id. est utilisée pour éviter la répétition d’un nom dans une citation, une énumération, une liste, un tableau, une facture ou un inventaire. Dans la langue familière, idem peut vouloir dire « de même », « itou », mais cet emploi est rare au Canada.

Il est également employé pour remplacer le nom de l’auteur lorsqu’on cite plusieurs de ses ouvrages dans des notes bibliographiques consécutives.

Dans ce cas, le titre de l’ouvrage et l’adresse bibliographique suivent le nom de l’auteur, s’il y a lieu. Si on ne veut pas employer id., on peut répéter le nom de l’auteur :

1. Jacques Gandouin, Guide du protocole et des usages, Paris, Stock, 1984, p. 84.

2. id., Correspondance et rédaction administratives, Paris, Armand Colin, 1988, p. 45.

ou

2. Jacques Gandouin, Correspondance et rédaction administratives, Paris, Armand Colin, 1988, p. 45.

L’abréviation id. s’écrit dans le même caractère que les mots qu’elle remplace. Ainsi, l’abréviation « Id. » est en caractères ordinaires ci-dessus, et non en italique, parce qu’elle remplace le nom de l’auteur « Jacques Gandouin ».

Renseignements complémentaires

voir IBIDEM.