On n’emploie pas une deuxième négation après l’expression il n’est pas impossible que :