Le mot logo est l’abréviation de logotype. Dans la langue courante, ils sont synonymes, mais le mot logo est plus courant.

Le logo combine souvent une image et du texte. En effet, il est formé d’un ensemble de signes graphiques (lettres, chiffres, image, etc.). Dans la langue spécialisée, le texte est appelé logotype ou mot-symbole et l’image est appelée insigne (p. ex. : le chien de Greyhound, la pomme d’Apple, l’abeille de Desjardins, etc.)

La typographie d’un logo peut être choisie parmi les alphabets existants ou bien faire l’objet, en tout ou en partie, d’un graphisme original.

Le logo sert à identifier de manière unique les entreprises, institutions, agences, associations, événements, etc., ou les produits et les services qu’ils offrent, dans le but de différencier le propriétaire du logo de celui d’autres entités. Il est souvent créé dans le but d’éviter la confusion entre deux marques.

L’enregistrement d’un logo au Canada se fait à l’Office de la propriété intellectuelle du Canada.

Logo non identique au sigle

Une organisation dont le nom est formé de plusieurs mots adopte habituellement un sigle; p. ex., le sigle français de l’Organisation de l’aviation civile internationale est OACI.

Le logo conçu pour l’organisation peut ou non reprendre les lettres du sigle. Quand cela est le cas, on pourrait croire que le lettrage du logo et celui du sigle doivent être identiques. Or, comme le logo n’est qu’une représentation graphique du sigle de l’organisme, le lettrage peut ne pas être parfaitement identique à ce sigle.

Voici des exemples de logos d’organisations qui diffèrent de leur sigle.

Ce tableau présente trois noms d’organisations suivis de leur sigle et de leur logo.

Logos qui diffèrent du sigle
Nom de l’organisation Sigle Logo
Université du Québec à Montréal UQAM Université du Québec à Montréal (UQAM)

Dans les textes, le sigle UQAM s’écrit sans accent grave sur le A, ce qui respecte la règle générale concernant la formation des sigles. Cependant, l’image graphique de la signature de l’établissement, c’est-à-dire son logo, intègre cet accent sur le A. L’accent évoque le mortier des diplômés et crée une sorte de symétrie avec la queue de la lettre Q. Il faut donc se garder, dans les textes, de reproduire ce logo en écrivant UQÀM. Le sigle à utiliser est bien UQAM.

Institut Nazareth et Louis-Braille INLB Institut Nazareth et Louis-Braille

On remarque que le logo de cette organisation est formé de lettres minuscules, alors que le sigle, lui, s’écrit en majuscules.

Association de l’industrie de la langue/Language Industry Association/ AILIA Association de l’industrie de la langue/Language Industry Association

Cette association a choisi d’adopter un sigle qui combine les lettres de son appellation française et de son appellation anglaise, soit AILIA, pour Association de l’industrie de la langue/Language Industry Association. On remarque que la lettre L n’est pas dédoublée. Les lettres de son sigle sont reprises dans son logo, mais elles sont ici suivies de .ca, de manière à intégrer l’adresse Web de l’Association.

Renseignements complémentaires

Voir aussi SIGLES ET ACRONYMES (RÈGLES DE FORMATION).