Considéré comme un anglicisme par plusieurs auteurs, le terme boîte de scrutin est d’usage canadien. Il est préférable d’employer le terme urne, attesté dans la législation canadienne et française. Urne électorale est aussi admis.