L’étymologie du mot ingrédient est très mystérieuse.

Selon les dictionnaires historiques, il y aurait un rapport sémantique entre les mots agresser, progrès, régresser, transgresser et ingrédient. Le suffixe –grès et les infixes –gress– et –gréd– partageraient la même racine latine gressus, qui signifie « marche vers, avancée ».

À première vue, ingrédient ne semble pas cadrer avec les autres mots. Il est difficile de percevoir dans le mot ingrédient (« élément qui entre dans la composition d’une préparation ou d’un mélange ») une progression vers un résultat voulu.

Pourtant, pour parvenir à un résultat tel qu’une sauce, un gâteau ou un médicament, il faut effectivement combiner différents ingrédients selon une « succession » d’étapes bien précises. Chaque ingrédient d’une recette concourt à l’atteinte du résultat souhaité. En effet, que serait une sauce béchamel sans farine? L’aspirine sans acide salicylique?

Si un élément ne fait pas partie d’une recette, on ne peut pas le qualifier d’ingrédient. C’est un simple élément, rien de plus.