L’expression et/ou, qui est un calque de l’anglais and/or, est passée dans l’usage malgré les protestations des grammairiens, et il serait vain de vouloir la proscrire.

Elle signifie qu’il y a possibilité d’addition ou de choix :

Bien que l’expression soit commode, il faut éviter d’en abuser, car le texte peut rapidement devenir lourd et difficile à lire.

Par contre, il vaut mieux employer et/ou tel quel plutôt qu’une tournure comme et (ou).