Fonctions principales

Dans une phrase

Le point est un signe fondamental de la ponctuation, que l’on utilise principalement à la fin d’une phrase. À la lecture, il marque une forte pause et signifie que la phrase est complète, selon le message que l’auteur veut transmettre. Une phrase peut donc être constituée d’une ou de plusieurs propositions, mais elle peut aussi se résumer à un seul mot et ne pas comporter de verbe conjugué :

En outre, le point sépare les idées d’un discours. Le point final est suivi d’une seule espace.

Le point peut également servir à isoler certains mots pour attirer l’attention du lecteur. Les écrivains, les journalistes et les rédacteurs publicitaires utilisent souvent cette méthode.

Ce procédé stylistique, qui a notamment pour effet de hacher le débit, n’est pas à conseiller dans la langue administrative.

Dans les abréviations

On emploie aussi le point à la fin d’un mot abrégé dont on supprime les lettres finales.

Cependant, quand la ou les lettres finales font partie de l’abréviation, on ne met pas le point :

Subdivisions de texte

Quand on subdivise un texte en mettant au début des parties, chapitres ou paragraphes des lettres majuscules, des chiffres ou des chiffres romains, ces derniers sont suivis d’un point. On fera de même pour les étapes d’une marche à suivre.

Omission du point

En revanche, on ne met pas de point final dans certains cas, même s’il s’agit d’une phrase complète avec un verbe conjugué.

Dans les slogans et sur les écriteaux

Les slogans, les raisons sociales (qui peuvent toutefois comporter un point abréviatif) ainsi que les consignes et inscriptions figurant sur les affiches et les écriteaux s’écrivent sans point final :

À noter que les slogans peuvent cependant se terminer par des signes dits expressifs, comme le point d’interrogation, le point d’exclamation et les points de suspension, ces signes contribuant eux-mêmes au sens du message :

Dans la correspondance

Dans la correspondance, on omet le point après la date, la mention de l’objet et le nom indiqué sous l’espace laissé pour la signature :

Avec d’autres signes de ponctuation

Les phrases se terminant par un point d’exclamation, un point d’interrogation, des points de suspension ou un point abréviatif ne prennent pas de point final :

Autres cas d’omission

Dans l’écriture des nombres avec décimales, on utilise en français la virgule, et non le point.

De plus, on ne met pas de point après :

voir TITRES ET SOUS-TITRES (PONCTUATION).

voir ÉNUMÉRATION HORIZONTALE OU VERTICALE (MAJUSCULE ET PONCTUATION)

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir POINT ABRÉVIATIF.