Dans l’usage canadien, on rencontre souvent l’expression apprendre sa leçon, mais il s’agit parfois d’un calque de l’anglais to learn one’s lesson (« to be wiser as a result of an unpleasant, painful, etc. experience »).

Ainsi, dans le sens de « être plus prudent ou plus sage à la suite d’une mauvaise expérience, ne plus faire la même erreur, ne plus se faire prendre », on remplace apprendre sa leçon par comprendre la leçon :

Emplois corrects

En revanche, la locution apprendre la/sa leçon est correcte dans le sens de « répéter fidèlement ce qu’on nous a commandé de dire » :

Dans le sens de « règle de conduite qu’on donne à quelqu’un », le nom leçon peut accompagner d’autres verbes :

Et quand la personne a dérogé à la conduite qui lui a été dictée, une leçon peut être « une correction par des paroles ou des coups » :

Une leçon peut aussi être un « avertissement salutaire, enseignement profitable qu’on peut tirer de quelque chose, en particulier d’une erreur, d’une faute, d’une mésaventure » :

Renseignements complémentaires

Voir aussi LEÇONS APPRISES.