On confond souvent entre eux les adjectifs liés au goût amer, âcre, acide, aigre et sur, ainsi que leurs dérivés.

Par exemple, le citron est acide et non amer; c’est l’écorce du citron qui est amère.

De plus, du lait dont la date de péremption est dépassée n’est pas amer, il est aigre, sur, suri. On peut aussi dire qu’il a tourné, qu’il est caillé.

Âcre/âpre

Ces deux termes ont un sens très rapproché.

Âcre : qui est très irritant au goût ou à l’odorat, qui brûle la gorge :

Âpre : qui est rude au goût, qui racle la langue ou la gorge :

Acide/acidulé

Acide : qui est piquant au goût

Acidulé : 1 - qui est légèrement acide; 2 - qu’on a acidulé 

Aigre/aigre-doux/aigrelet/aigri

Aigre (sour en anglais) : 1 - qui est désagréable au goût ou à l’odeur en raison de l’acidité; 2 - qui est devenu acide en se corrompant (en parlant d’une substance)

Remarque : Faire aigrir le lait, c’est le faire tourner. On peut aussi employer la locution tourner à l’aigre.

Aigre-doux : qui a la saveur à la fois acide et sucrée, tel un mélange de vinaigre et de miel (les deux mots s’accordent en genre et en nombre)

Aigrelet : qui est légèrement aigre

Aigri (du verbe aigrir: qui est rendu aigre (transitif), qui est devenu aigre (intransitif)

Amer

Amer : qui est désagréable au goût, mais produit parfois une sensation stimulante

Sur/suret/suri

Sur : qui a un goût acide, légèrement aigre

Suret : qui est légèrement sur

Suri (du verbe surir) : qui est devenu aigre

Il faut faire attention à l’orthographe de ces mots. Ils ne prennent pas d’accent circonflexe, contrairement à sûr (« de manière certaine » ou « qui ne présente aucun risque »).