Le nom téléavertisseur, qui s’abrège en téléav., est un canadianisme bien ancré.

On emploie aussi les équivalents :

Le terme pagette, nom d’une marque de commerce, est à éviter.

En Europe

Les équivalents suivants sont aussi attestés, mais ils sont surtout utilisés en Europe :

Les noms pager et pageur sont des emprunts anglais dont l’usage en français est critiqué.

Numéro de téléavertisseur

Dans un en-tête de lettre ou sur une carte professionnelle, on inscrit le mot téléavertisseur de préférence en toutes lettres :

Si l’espace manque, on peut utiliser l’abréviation :

Renseignements complémentaires

Voir NUMÉROS DE TÉLÉPHONE (RECOMMANDATION LINGUISTIQUE DU BUREAU DE LA TRADUCTION).