Le terme marchandises sèches s’emploie dans le domaine du transport comme équivalent de l’anglais dry goods (produits solides par opposition aux cargaisons liquides).

Sinon, il s’agit d’un anglicisme. On dit plutôt, selon le contexte, mercerie (articles servant aux travaux d’aiguille) ou tissus et articles de mercerie.