Le verbe complaindre est aujourd’hui considéré comme un archaïsme, car la plupart des ouvrages ne le répertorient plus.

On le trouve encore dans quelques ouvrages, qui attribuent la marque « rare » à la forme pronominale se complaindre, qui signifie « se plaindre à haute voix, avec des lamentations » :

On trouve aussi la marque « vieillie » pour la forme transitive complaindre quelqu’un (« témoigner de la compassion à quelqu’un »).

Complaindre/complaire

Il ne faut pas confondre complaindre avec complaire, qui signifie « mettre son plaisir dans une chose personnelle » :

Complaignant

Dans la langue juridique, l’adjectif complaignant (complaignante) est dérivé du verbe complaindre. Il signifie « qui se plaint en justice d’un tort qu’il prétend avoir subi ».