Le mot haine peut être suivi d’un complément introduit par de ou pour. Pour s’impose si de prête à confusion.

Selon le contexte, il est également correct d’employer envers, à l’endroit de ou à l’égard de.

Ces observations s’appliquent également au mot mépris.