Il arrive qu’une citation (la citation principale) en contienne une autre (la citation interne). Il est important dans ce cas que l’on puisse bien distinguer les deux citations ainsi emboîtées.

Le cas de la citation principale est toujours réglé automatiquement, car elle doit, bien sûr, être présentée de la même manière que toutes les autres citations dans le texte. La seule décision à prendre concerne la façon de signaler la citation interne. Ce choix se fait en fonction du procédé employé pour la citation principale.

La citation principale est entre guillemets

Si la citation principale est encadrée de guillemets français (« »), la meilleure façon d’indiquer la citation interne est de l’encadrer de guillemets anglais (“ ”) :

Si l’on ne dispose pas de guillemets anglais, on peut toujours employer les doubles apostrophes (").

Une autre façon de procéder consiste à recourir à l’italique pour la citation interne. Mais il doit être clair dans l’esprit du lecteur que les mots en italique sont une citation, et non simplement des mots mis en relief par le rédacteur lui-même :

Quand on juge que la citation interne est longue, on peut simplement la mettre en retrait, avec ou sans italique :

Remarque : On traite ainsi non seulement les citations proprement dites, mais tous les cas où les guillemets remplissent une fonction quelconque à l’intérieur d’une citation, comme lorsqu’ils isolent un mot se désignant lui‑même :

La citation principale est en italique

Si la citation principale est en italique, on peut signaler la citation interne à l’aide des guillemets, sans quitter l’italique :

Un bon nombre d’auteurs préfèrent revenir aux caractères ordinaires pour la citation interne, mais le résultat n’est pas toujours heureux :

Quand la citation interne est longue, on peut la mettre en retrait, en revenant aux caractères ordinaires :

La citation principale est en petits caractères

Une citation double se retrouvera en petits caractères si elle est longue et que l’on a mis en petits caractères toutes les citations longues dans le texte. Dans ce cas, la façon la plus simple de signaler une citation interne est de l’encadrer de guillemets :

Si l’on souhaite détacher la citation interne elle-même, on la met en retrait :

La citation principale est en retrait

Si une citation double est en retrait, la meilleure façon d’indiquer la citation interne est d’employer les guillemets :

On peut préférer l’italique aux guillemets pour la citation interne. Et, pour faire ressortir celle-ci, on peut en outre la mettre en retrait par rapport à la citation principale :

Remarque : Quand une citation interne contient elle-même une troisième citation, une façon caractéristique de procéder consiste à recourir aux trois types de guillemets. On peut aussi employer l’italique :

ou

Il est facile de concevoir de nombreuses combinaisons pour les citations triples. On part du procédé utilisé pour les citations doubles. Si on emploie les guillemets, on commence toujours par les guillemets français. Voici d’autres séquences possibles :

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements sur les citations, voir CITATIONS (RÈGLES GÉNÉRALES) et les articles auxquels celui-ci renvoie, notamment celui intitulé CITATION LONGUE.

Voir aussi MOTS SE DÉSIGNANT EUX-MÊMES (ITALIQUE ET GUILLEMETS).