Accord et orthographe

Soi-disant est toujours invariable; il ne varie jamais en genre ni en nombre. Il faut éviter la graphie soit-disant, qui n’existe pas.

En tant qu’adjectif

L’adjectif soi-disant s’est toujours employé en parlant d’une personne, dans le sens de « qui prétend lui-même être, qui se dit ». Il est composé du pronom soi et du participe présent disant, qui signifie « qui se dit ». Il est souvent employé péjorativement.

Il peut être joint à un nom de personne ou à un adjectif :

Emploi critiqué

Bien que cela soit encore critiqué, l’emploi de soi-disant s’est étendu pour parler d’une chose ou d’une personne qui n’est pas ce qu’on en dit, comme synonyme de « prétendu » :

Étant donné le sens premier de soi-disant (« qui se dit »), ceux qui critiquent l’expression expliquent que, dans un énoncé comme :

Mais ces emplois sont maintenant attestés et corrects dans le sens de « qui n’est pas ce qu’on en dit ».

Autres solutions possibles

Selon le contexte, il est toujours possible d’employer des équivalents comme :

Exemples

En tant qu’adverbe

Comme adverbe, soi-disant s’emploie correctement dans le sens de « prétendument, apparemment ». Il peut modifier un adjectif, un verbe, un complément ou une proposition :

Autres solutions possibles

On peut aussi employer :

Exemples

Soi-disant que

Soi-disant que est de niveau populaire ou familier. Dans la langue écrite, il vaut mieux employer :

Exemples

Renseignements complémentaires

Voir aussi SUPPOSÉ (ÊTRE SUPPOSÉ DE), SUPPOSÉMENT et PRÉSUMÉMENT.