(Un sujet semblable est traité en anglais dans l’article CLEAR COMMUNICATION: USE CLEAR WORDS AND EXPRESSIONS.)

Pour écrire un texte compréhensible, vous devez non seulement bien maîtriser votre sujet, mais aussi savoir ce que vos lecteurs connaissent déjà sur la question que vous abordez. Vous devez aussi penser au vocabulaire qui leur est familier.

Voici quelques conseils pour vous aider à choisir des mots clairs, que les lecteurs pourront comprendre facilement.

Choisissez des mots simples

Les destinataires d’un même texte n’ont pas nécessairement tous le même bagage linguistique. C’est pourquoi, lorsqu’on rédige une note de service à l’intention de l’ensemble du personnel d’un organisme, par exemple, il est préférable d’employer des mots qui appartiennent à la langue courante.

Écrivez, par exemple :

Voici d’autres exemples :

Au lieu de dire Dites plutôt

préalablement à

avant

un nombre excessif de

trop de

dans le but de

pour

dans la mesure où

si

au sein de

dans

nonobstant

malgré

Choisissez des expressions comprises par le lecteur

Par exemple, un Français comprendra l’expression familière se gondoler, alors qu’un Canadien aura plus de facilité à comprendre l’expression être crampé de rire.

Aussi, il est préférable de parler de moufles à un Français et de mitaines à un Canadien.

Soyez aussi conscient des références culturelles qui pourraient laisser les lecteurs perplexes. Si vous mentionnez le Premier Mai ou la langue de Goethe, par exemple, le lecteur saura-t-il de quoi il s’agit? Ajoutez une brève explication au besoin.

Choisissez des mots concrets

Il faut souvent privilégier l’emploi de mots concrets et vivants plutôt que de tours abstraits qui risquent d’alourdir le texte ou d’obscurcir le message.

Écrivez, par exemple :

Plutôt que :

Évitez ou expliquez les termes complexes

Dans les textes qui ne s’adressent pas uniquement à des spécialistes, il convient d’éviter autant que possible l’emploi de termes techniques sur lesquels un public profane pourrait buter.

Cependant, s’il faut absolument en utiliser, on doit veiller à les définir ou à les expliquer :

Faites attention aux sigles et aux abréviations

À titre d’exemple, tout le monde ne sait pas que CFP signifie Commission de la fonction publique ou qu’OSS désigne un organisme de service spécial.

Une bonne pratique : utilisez d’abord l’expression au long. Vous pourrez ensuite utiliser son acronyme ou le premier mot :

ou

Donnez des exemples 

Écrivez, par exemple :

Utilisez la comparaison

Écrivez, par exemple :

Faites attention aux synonymes

On utilise parfois des synonymes pour éviter de répéter un mot. Dans certains cas, cela peut dérouter le lecteur : il se demandera si le synonyme désigne quelque chose de différent.

Dans une page Web, par exemple, utilise-t-on les termes client, utilisateur et membre pour désigner la même personne? Si oui, il vaut mieux utiliser le même terme pour éviter toute confusion.