L’expression maîtriser une langue est attestée au même titre que maîtriser une technique, un art, son sujet, un savoir, dans le sens de « bien connaître, dominer, posséder ».

Le dérivé maîtrise de se rencontre aussi.

Certains puristes déconseillent toutefois cet usage. Selon eux, maîtriser implique que l’objet de cette action se débat et résiste aux efforts que l’on fait pour en prendre le contrôle.

Selon la nouvelle orthographe, on peut écrire maitriser sans accent circonflexe sur le i.