(Un sujet semblable est traité en anglais dans l’article CLEAR COMMUNICATION: USE THE ACTIVE VOICE.)

Les tournures passives abondent dans les documents gouvernementaux, qu’ils soient administratifs, juridiques ou techniques. Pourtant, ces tournures contribuent généralement à alourdir les phrases et à les rendre sans vie. La solution : privilégiez la voix active.

Quelle est la différence entre la voix active et la voix passive?

La différence est bien simple :

À la voix active, le sujet fait l’action :

À la voix passive, le sujet subit l’action :

Pourquoi privilégier la voix active?

En français, la voix active est généralement plus naturelle que la voix passive. Les phrases à la forme active sont souvent plus faciles à comprendre parce qu’on voit tout de suite qui fait l’action.

On privilégiera donc la forme active :

Il ne s’agit pas ici de frapper d’interdit la construction passive, qui est parfaitement admise en français et qui permet de donner un éclairage différent. On peut très bien dire :

ou

En conclusion, évitez d’abuser de la voix passive dans vos textes. Privilégiez plutôt la voix active.