L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire avoir se fait en fonction de la place du complément d’objet direct (COD).

Question à poser

Il s’agit de répondre à la question « qui? » ou « quoi? » posée après le verbe. Selon la place du COD, l’accord se fera ou ne se fera pas. Il n’y a que trois possibilités.

Le COD est placé avant le participe passé

Dans ce cas, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD :

J’ai envoyé quoi? Que. Ce pronom relatif remplace lettres, féminin pluriel.

L’entreprise a offert quoi? Qu’. Ce pronom relatif remplace avantages, masculin pluriel.

Exception : en 

Si le COD placé avant le verbe est le pronom en, le participe passé reste invariable :

Le COD est placé après le participe passé

Le participe passé demeure invariable lorsqu’il se rapporte à un COD placé après lui :

Le directeur a planifié quoi? Sa réunion. Le COD est placé après le participe passé; le participe reste donc invariable.

Il a reçu quoi? Une foule de commentaires positifs. Le COD est placé après le participe passé; le participe reste donc invariable.

Il n’y a pas de COD

Dans ce cas, le participe passé reste invariable :

J’ai succédé à qui? À lui. Lui est complément d’objet indirect, c’est-à-dire celui qui répond à la question « à qui? » ou « à quoi? » posée après le verbe. Comme le complément placé avant le verbe est un complément indirect et non direct, le participe ne s’accorde pas.

Il n’y a pas de complément d’objet, ni direct ni indirect, donc pas d’accord.

Elle a parlé à qui? À nous. De quoi? D’un projet. Il s’agit de deux compléments d’objet indirects. Donc, le participe reste invariable.