Les dictionnaires courants européens attestent le nom briefing, parfois avec la mention « anglicisme ». Ce nom est employé en Europe et dans des ouvrages spécialisés. Le nom bref a aussi été adopté, mais il ne figure pas dans les dictionnaires de langue.

L’usage canadien privilégie le nom breffage (de l’anglais briefing), même s’il est absent des dictionnaires européens. Ce canadianisme désigne une séance d’information d’un groupe de travail.

Exemples

Au lieu de breffage ou de briefing, on peut aussi employer, selon le contexte :

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir BRIEFER.