L’expression enveloppe préaffranchie est critiquée par certains auteurs. En effet, le préfixe pré- dans préaffranchie peut être considéré comme superflu, car lorsqu’on affranchit un envoi, on en paye le port d’avance en y apposant un timbre ou une marque postale.

L’expression enveloppe préaffranchie est toutefois utilisée dans plusieurs organisations, dont Postes Canada. On peut cependant lui préférer l’une ou l’autre des expressions suivantes :  

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir ENVELOPPE DE RETOUR/PRÉADRESSÉE.