L’emploi de quelqu’une est attesté au sens de « une… entre plusieurs » (une personne ou une chose), mais son emploi est considéré comme rare, vieilli et littéraire.

Il vaut mieux utiliser quelqu’un ou l’une ou une, ou reformuler la phrase :

Au pluriel, on écrit avec un trait d’union quelques-uns et quelques-unes. Ces termes, suivis d’un partitif, signifient « un petit nombre indéterminé parmi plusieurs » :

Si on veut utiliser quelqu’une, il doit être suivi d’un partitif :