L’expression c’est une autre paire de manches signifie « c’est une autre affaire, souvent plus difficile ou compliquée que celle dont on vient de parler » :

L’expression est attestée en 1611. Au Moyen Âge, la tenue usuelle comprenait des demi-manches qui recouvraient les vêtements du coude au poignet. Or, ces demi-manches étaient amovibles, ce qui permettait de « rafraîchir » sa tenue entre deux activités ou de rehausser son allure sans faire trop de frais.

Les amoureux auraient échangé une paire de manches comme gage de fidélité amoureuse. Dans ce contexte, changer de manches signifiait « changer d’amoureux ».

Une autre tradition consistait pour les femmes à remettre leurs manches à leur soupirant avant un tournoi; celui-ci les affichait alors fièrement sur sa lance ou sur son bouclier.

Mais selon une autre hypothèse, l’expression proviendrait plutôt du milieu commercial : elle aurait signifié « c’est un autre article » à fabriquer ou à coudre.

De nos jours, s’il n’est plus coutume de changer de manches, on relève ou on retrousse ses manches pour travailler ou pour être plus à l’aise. Au sens figuré, ces expressions signifient « se mettre au travail avec ardeur ».