On emploie la préposition à après sous-ministre délégué :

Il en va de même à l’Assemblée nationale du Québec, où l’on utilise ministre délégué à :

Dans d’autres contextes, autant le verbe déléguer que le substantif délégué s’utilisent avec la préposition à pour désigner l’endroit où on envoie la personne que l’on délègue :

Par contre, quand une personne représente une entité ou un groupe de personnes auprès d’une autre instance, on emploie la préposition de :