Les premiers Jeux paralympiques d’hiver ont eu lieu en Suède en 1976. Seize ans plus tôt, en 1960, se sont tenus à Rome les premiers Jeux paralympiques de l’histoire. On doit leur création à Sir Ludwig Guttmann, neurochirurgien allemand, qui organisa dès 1948 des compétitions sportives pour aider à la réadaptation de ses patients paralysés.

Origine du mot paralympique

Le mot paralympique (évitez paraolympique) est un mot-valise formé à partir de paraplégique et de olympique, puisqu’à l’origine, la première compétition de 1948 réunissait des personnes paraplégiques seulement.

Comme les compétitions paralympiques regroupent maintenant des athlètes ayant une plus grande variété de handicaps, par exemple des athlètes amputés ou des athlètes ayant une déficience visuelle, l’utilisation du mot paralympique s’explique par la combinaison de para, préfixe d’origine grecque signifiant « à côté de » ou « parallèle », et de la terminaison lympique de olympique. Cette explication met l’accent sur la solidarité plutôt que sur la différence liée au handicap : les Jeux paralympiques se tiennent « en parallèle » avec les Jeux olympiques.

Majuscule/minuscule et synonymes

Au Canada, la graphie privilégiée est Jeux paralympiques, même si l’on rencontre souvent Jeux Paralympiques. On emploie aussi la forme elliptique Paralympiques.

La Charte paralympique n’étant pas traduite, tous les termes qui s’y trouvent ne sont officiels qu’en anglais. De plus, l’abréviation JP n’est ni officielle ni répandue dans l’usage.

Jeux pour chaque type de handicap

Les Jeux paralympiques réunissent des athlètes ayant des handicaps physiques et des déficiences visuelles. Les athlètes sourds ou malentendants prennent part aux Jeux olympiques des sourds (Deaflympics en anglais), tandis que les athlètes ayant une déficience intellectuelle participent aux Jeux olympiques spéciaux.

Fréquence des Jeux

Depuis 1988, les Jeux paralympiques se tiennent dans la même ville que les Jeux olympiques et peu de temps après ceux-ci. Ils utilisent les mêmes sites et les mêmes installations sportives. Ils ont lieu tous les 4 ans, les Jeux paralympiques d’été étant décalés de deux ans par rapport aux Jeux paralympiques d’hiver. Les Jeux paralympiques sont organisés par le Comité international paralympique (CIP), appellation officieuse utilisée au Canada. L’appellation officielle du comité est l’International Paralympic Committee (IPC).

Handisport/sport adapté

Les Jeux paralympiques réunissent des athlètes ayant un handicap ou une déficience pour des épreuves de sport adapté. Au Canada, on préconise l’utilisation du terme sport adapté afin de mettre l’accent sur le sport plutôt que sur le handicap. Comme le nom l’indique, les sports adaptés sont une adaptation des sports olympiques traditionnels. Le terme handisport, synonyme de sport adapté, est moins fréquent au Canada; il est plutôt utilisé en Europe.

Le terme handisport est un mot-valise créé à partir des mots handicapé et sport. Il désigne l’ensemble des disciplines sportives pratiquées par les athlètes ayant un handicap.

Les termes suivants sont aussi synonymes de sport adapté :

Autres termes liés aux Paralympiques

Bien des termes associés aux Jeux olympiques ont un pendant aux Jeux paralympiques. C’est ainsi qu’on parle notamment de :

La devise paralympique du Comité international paralympique est : L’esprit en mouvement (Spirit in Motion).

Renseignements complémentaires

Pour connaître les équivalents anglais des termes en gras de ce texte, voir le Lexique des sports paralympiques d’hiver du Bureau de la traduction.

Jeu associé

On vous invite à tester vos connaissances sur le sujet en essayant le jeu Jeux paralympiques d’hiver : À vous le podium!