Origine

Le mot Pâque, ou Pâques, tire son origine de l’hébreu pesah, qui signifie « passage ». Avant d’être associée à la religion, la fête de Pâques soulignait l’arrivée du printemps. Cette fête a d’ailleurs conservé un aspect païen en anglais : le mot Easter dérive de Eostre, la déesse saxonne de la fertilité et du printemps. En anglais, la Pâque se traduit par Passover.

Majuscule, article et genre

La Pâque des juifs

Lorsqu’on célèbre la Pâque (au féminin singulier), on fête avec les juifs. Durant les célébrations de la Pâque juive, la tradition veut qu’on « mange la pâque », où le mot pâque, accompagné de l’article, désigne l’« agneau pascal immolé pour célébrer la fête ». Cette fête juive annuelle qui commémore l’exode d’Égypte se rencontre aussi avec la minuscule initiale (la pâque).

Pâques des chrétiens

Les chrétiens, quant à eux, parlent de la fête de Pâques. Pour désigner ce jour de fête chrétienne, le mot Pâques est masculin singulier (même s’il prend un s), prend la majuscule initiale et s’écrit sans article :

Lorsqu’il est accompagné d’un adjectif, le mot devient féminin pluriel :

Pâques se célèbre le dimanche qui suit la pleine lune de l’équinoxe de printemps (entre le 22 mars et le 25 avril).

Faire ses pâques/de bonnes pâques

Durant la période pascale, les chrétiens font leurs pâques, c’est-à-dire qu’ils se confessent et communient. L’expression faire ses pâques s’écrit normalement avec la minuscule, mais la majuscule se voit aussi. Il en va de même pour faire de bonnes pâques.

Joyeuses Pâques

Seul le mot Pâques s’écrit avec une majuscule dans le corps d’un texte :

Dans un titre ou en début de ligne, on commence par la majuscule :

Semaine de Pâques/semaine sainte

Il ne faut pas confondre les deux expressions. La semaine sainte se situe avant Pâques, alors que la semaine de Pâques se situe après Pâques, jusqu’au dimanche de Quasimodo.

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements sur le sujet, voir FÊTES (NOMS DE FÊTES).