L’expression concéder une défaite est un illogisme, car elle signifie « perdre de son propre gré » (un match, une lutte, un combat). Il faut plutôt dire subir une défaite.