On écrit fête du Canada, avec une lettre minuscule à fête.

La fête du Canada s’appelait autrefois jour de la Confédération ou fête du Dominion. On rencontre également les variantes fête de la Confédération (canadienne) et fête nationale du Canada, mais elles ne sont pas officielles.

Voir aussi FÊTES (NOMS DE FÊTES).

Histoire

Le 1er juillet, les Canadiens célèbrent la fête du Canada (Canada Day en anglais), qui ne s’est pas toujours appelée ainsi.

Dès 1868, on encourageait les Canadiens à souligner l’anniversaire de la Confédération, mais ce n’est qu’en 1879 que le 1er juillet a été proclamé fête du Dominion et est devenu un jour férié.

Cette proclamation n’a pas suscité grand intérêt chez les Canadiens, car beaucoup d’entre eux étaient encore grandement attachés à l’Empire britannique. Leur fibre patriotique se manifestait surtout à la fête de Victoria (couramment appelée fête de la Reine), célébrée depuis 1845.

Il faudra donc attendre 1917, soit l’année du 50e anniversaire de la Confédération, pour que les premières célébrations de la fête du Dominion aient lieu sur la colline du Parlement, à Ottawa. La fête n’a ensuite été célébrée officiellement que dix ans plus tard, à l’occasion du Jubilé de diamant de la Confédération.

En 1980, le patriotisme des Canadiens s’est finalement affirmé : la fête du Dominion a été célébrée dans plusieurs villes de la nation. De plus, le chant patriotique Ô Canada, écrit un siècle plus tôt, est devenu l’hymne national des Canadiens.

Deux ans plus tard, en 1982, le Canada a franchi une étape charnière de son histoire. Grâce à l’adoption de la Loi constitutionnelle, il est devenu une nation indépendante. Cette même année, la fête du Dominion a été renommée fête du Canada.

La fête du Canada est aujourd’hui une tradition bien ancrée. Chaque année, des milliers de Canadiens se rassemblent pour célébrer fièrement leur histoire et leur patrimoine.