(L'Actualité terminologique, volume 2, numéro 9, 1969, page 3)

Directives (générales), indicateurs, jalons, orientations, principes ou recommandations? Autant d’« équivalents » glanés dans des traductions ou proposés par certains pour rendre le mot d’actualité qui nous occupe. Faut-il les retenir tous pour en user à bon escient à l’occasion ou en adopter un qui puisse d’instinct s’employer à toutes les sauces comme le sel et comme « fleur » pour flower? Pour préparer la réponse, éclairons la question, comme le dit l’Ecclésiastique (33 : 4). Nos lumières? Le sens de l’expression en anglais d’une part et quelques citations d’autre part.

Consultons d’abord Webster III.

A line by which one is guided. An indication or outline of future policy of conduct (as of a government).

Notions à retenir : ligne qui guide ou sur laquelle on entend se guider.

Passons aux définitions des « équivalents » français proposés, puisés dans les dictionnaires, afin de déterminer s’il y a équation de sens.

directives (générales) : ensemble des indications générales, ligne de conduite à suivreetc. qu’une autorité politique, militaire, religieuse donne à ses subordonnés : recevoir des directives.
Observation. Les guidelines ne sont pas dictées à des subordonnés. Elles n’ont pas force impérative.

indicateurs : terme d’ordre économique et statistique qui s’entend d’une série statistique clef dont les variations sont indicatrices du pouls de l’économie; la statistique de la construction automobile, par exemple, est un indicateur conjoncturel.
Observation. Les guidelines n’indiquent pas la situation de l’économie. Elles visent l’avenir au lieu de porter sur le passé ou le présent.

jalons : indications préliminaires, points de repère.
Observation. Les guidelines ne revêtent pas un caractère préliminaire (qui précède la matière principale, qui sert à l’éclaircir – Petit Larousse). Elles ne constituent pas des points de repère (marques, indices qui servent à se retrouver – Petit Larousse). Les guidelines, une fois indiquées, demeurent tracées; elles présentent une continuité dans le temps.

orientation (fig.) : direction (l’orientation de la politique); on imprime une direction à un mobile matériel ou abstrait.
Observation. Les guidelines n’impriment pas une direction aux « décisionnaires » du monde économique, syndical, etc. Elles tracent une ligne qu’ils suivent à leur gré. L’effet, ici, n’est pas dans la cause.

recommandations : avis, conseils.
Observation : Les guidelines ne sont ni des avis (opinion sur une question) ni des conseils (indication de ce qui peut être utile à quelqu’un).

principes : règles de conduite. (Règle. Prescription qui peut émaner de l’autorité, de la nature des choses, de la coutume; indique une manière d’agir qui est considérée comme seule exacte et autorisée. BÉNAC)
Observation : Les guidelines ne revêtent un caractère ni autoritaire ni obligatoire. Le destinataire est libre de s’y conformer ou de s’en écarter.

Si tous ces « équivalents », fauchés par leur définition, gisent maintenant sur le carreau, on n’est guère avancé. Avancé? La voie est dégagée pour les citations qui suivent et qui proposent en chœur l’équivalent tous terrains à retenir.

On chercherait vainement une ligne directrice dans le Code qui régit les rapports des parties en présence : candidat à la copropriété et société de construction (Le Monde et la Vie, déc. 1966).

La Direction de la Régie Renault avait progressivement dégagé les lignes directrices d’une politique sociale (Rapport annuel de gestion du Président Directeur général pour l’exercice 1955, p. 33).

Les lignes directrices du premier rapport Masé (L’information agricole, oct. 64)

Depuis cette date, un comité d’architectes contrôle tous les travaux de construction : pas un hôtel, pas une villa n’ont été construits sans l’accord des architectes, dont la ligne directrice est de conserver à la région (en Sardaigne) son caractère et sa sauvagerie (Costa Smeralda, Sciences et Voyages, mai 1968).

L’éducation nationale est d’abord le fait du ministre de l’Éducation nationale. Ensuite, du gouvernement. Et quant au chef de l’État, là comme ailleurs, il peut avoir des lignes directrices générales, mais il n’a pas à intervenir pour imposer une politique (Le Monde, 10-16 juillet 1969).