(L'Actualité terminologique, volume 3, numéro 2, 1970, page 1)

Le mot politique ne pose pas de problème pour rendre policy quand il s’agit des affaires publiques. C’est ainsi qu’on a politique agraire, atomique, de blocage (hold-the-line), commerciale, financière, foncière (land policy), monétaire, touristique, et même d’austérité, de grandeur ou de resserrement. Cet emploi va de soi.

Une difficulté surgit – ou devrait surgir – lorsque le texte anglais présente le mot au pluriel (policies) et qu’il s’agit, non pas de deux politiques intéressant chacune un secteur différent, mettons financier et social, mais bien de l’ensemble des diverses mesures mises en œuvre dans le cadre d’une même action de l’État. Ainsi, on aura social policies, s’entendant des allocations familiales, de l’assurance-chômage, etc. Il faut se garder de traduire par politiques. Il ne saurait y avoir plus d’une politique sociale exercée par une même instance. On rend policies par politique (au singulier) ou par mesures, principes, etc. (au pluriel).

Policy ne se rencontre pas uniquement dans le contexte de l’action globale de l’État ou du gouvernement. Chaque ministère a sa policy propre et même chaque service de ministère pratique la sienne.

On ne doit pas hésiter à rendre, par exemple, purchasing policy d’un ministère par « politique d’achat », politique s’entendant de « ligne de conduite suivie dans les affaires ». Que l’équivalent tout naturel soit « politique », on le voit bien à parcourir les périodiques de France puisque c’est le mot qui s’emploie également dans le secteur privé, dans le monde des entreprises. Ainsi ne lit-on pas : « Politique intellectuelle à long terme de l’entreprise » (Gestion, mars 1967); « La politique de promotion est ainsi réexpliquée aux cadres par tous les moyens » (Entreprise, juin 1967); « Chaque département (de Du Pont de Nemours) est maître de sa politique » (iem); « Il existe une politique salariale d’ensemble (chez Du Pont de Nemours) (idem) »; « Les syndicats ouvriers et leur politique des salaires » (Revue française du travail, 1966).

N’y a-t-il que « politique » et « mesure » en français pour rendre policy? Nombreux sont les équivalents dont on peut user selon le contexte :

Parfois, on n’a pas à traduire policy, comme on le voit dans l’exemple suivant : In accordance with its policy of resisting any attempts … soit, « Soucieux (comme toujours) de résister à toute tentative … »

Quelques expressions

Anglais Français
policy, according to the following dans les conditions suivantes
policy advisor conseiller de direction, d’action, de décision, d’orientation
policy center centre de décision
policy decision décision de principe
policy, forward-looking politique prospective
policy-framer élaborateur, préparateur de(s) décisions
policy-maker décisionnaire (comme révolutionnaire), responsable, technocrate
policy-making décision; délibération; élaboration, préparation des décisions
policy-making body organe de décision; o. d’élaboration, de préparation des décisions
policy-making council conseil délibératif
policy-management action directoriale
policy paper exposé (de vues, de principes)
policy planning élaboration des décisions
policy position attitude, position de principe
policy principles principes (d’action)
policy statement prise de position