Emmanuelle Samson
(L'Actualité langagière, volume 7, numéro 1, 2010, page 40)

En tant que rédacteur, avez-vous de l’influence sur la façon dont vos lecteurs lisent et comprennent vos textes? Non, me direz-vous, puisque chaque lecteur est différent. Mais pourtant, tous vos lecteurs ont un point en commun : ils utilisent des stratégies cognitives pour comprendre ce qu’ils lisent. Vous avez donc avantage à connaître les stratégies qu’implique le processus de lecture.

Les chercheurs proposent différentes façons de découper le processus de lecture. J’ai choisi de vous présenter un processus en trois étapes : le survol, la lecture et l’après-lecture.

Le survol

Avant même de commencer à lire un texte, le lecteur y jette un coup d’œil rapide pour en déterminer le sujet et en évaluer la structure. Il peut ainsi puiser dans sa mémoire les connaissances qu’il a déjà sur le sujet et émettre des hypothèses sur l’information contenue dans le texte.

À cette étape, le lecteur porte une attention particulière au titre et aux intertitres (souvent appelés sous-titres), aux éléments visuels (images, tableaux, graphiques, etc.) et aux éléments de mise en relief (encadrés, caractères gras, etc.).

Le lecteur oriente son survol en fonction de son intention de lecture. Par exemple, s’il souhaite lire le texte d’un bout à l’autre pour approfondir le sujet que vous traitez, il fera une évaluation sommaire des intertitres et des éléments visuels et de mise en relief avant d’entamer une lecture approfondie. Par contre, s’il cherche un renseignement précis, il s’attardera davantage aux intertitres et aux autres éléments, et lira seulement ce qui l’intéresse.

Conseils pratiques

Voici quelques conseils pour faciliter le survol du texte :

La lecture

Maintenant que le lecteur a une idée générale du texte, il entreprend la lecture proprement dite. À cette étape, il doit gérer différentes stratégies en même temps : il doit décoder et traiter l’information, faire des liens entre les idées et comparer l’information présentée avec ses propres connaissances. Regardons chacune de ces activités de plus près.

Décoder et traiter l’information

Lorsqu’il lit un texte, le lecteur décode l’information par groupes de mots et utilise des indices de syntaxe (ordre des mots, ponctuation, etc.) pour donner un sens à ces groupes. Il retient alors les mots importants dans chaque phrase, ce qui lui permet d’en dégager l’idée principale et de la garder en mémoire. Il peut ensuite lier cette idée principale à celle des autres phrases.

Conseil pratique (1)

Faire des liens

Pendant sa lecture, le lecteur doit aussi faire des liens entre les propositions, les phrases et les paragraphes.

Conseil pratique (2)

Comparer l’information

Au fur et à mesure qu’il lit le texte, le lecteur confirme ou infirme les hypothèses émises à l’étape du survol et compare l’information présentée avec les connaissances qu’il a déjà sur le sujet. Par conséquent, il est amené à se poser de nouvelles questions et à émettre de nouvelles hypothèses qu’il confirmera ou infirmera tout au long de sa lecture. Lorsqu’il aura terminé, le lecteur aura puisé dans sa mémoire une quantité d’information supérieure à celle présentée dans le texte.

L’après-lecture

Après la lecture, le travail cognitif du lecteur n’est pas terminé. Une série d’activités se poursuivent sans qu’il en soit nécessairement conscient. À l’étape de l’après-lecture, il analyse sa compréhension. Il se demande s’il a bien compris le texte, si l’information qu’il a lue est bien celle qu’il cherchait et si le texte a répondu à ses attentes. Il classe également ses nouvelles connaissances dans sa mémoire.

Comme nous l’avons vu, le processus de lecture est complexe. Le lecteur doit déployer des stratégies cognitives à toutes les étapes, soit pendant le survol, la lecture et l’après‑lecture. Tenez compte de ces stratégies en rédigeant : vos lecteurs comprendront vos textes plus facilement et plus rapidement.

Bibliographie

ADAMS, George, Jean DAVISTER et Monique DENYER. Lisons futé : Stratégies de lecture, Bruxelles, Duculot, 1998.

GIASSON, Jocelyne. La compréhension en lecture, 2e édition, Pratiques pédagogiques, Montréal, Gaëtan Morin Éditeur ltée, 1996.

SASKATCHEWAN. MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION. Sur Internet  : Programmes d’études : niveau élémentaire, écoles fransaskoises, domaine : lecture, 2000 (consulté le 9-12-2009).

SMITH, Frank. Writing and the Writer, CBS College Publishing, New York, 1982.