(L'Actualité terminologique, volume 3, numéro 7, 1970, page 1)

Sûreté signifiant l’éloignement de tout danger désigne un fait; ainsi le bâtiment moderne construit à l’épreuve des incendies présente toute sûreté à cet égard. Sécurité désigne un sentiment, fondé ou non, qui fait qu’on a l’esprit tranquille. Celui qui travaille dans un bureau situé dans un bâtiment construit à l’épreuve des incendies s’y sent en toute sécurité. La sûreté est un état de choses; la sécurité, un état d’esprit inspiré par celui des choses.

Que l’on cotise aux assurances sociales et l’on est en sécurité financière; l’esprit du cotisant n’a plus à s’inquiéter si le corps sera nourri, vêtu et logé advenant la perte du gain par fait de maladie, d’accident, de vieillesse, etc.

Le mot sécurité, cependant, tend à remplacer sûreté pour signifier l’état d’une personne qui est à l’abri du danger. Qui dit sécurité pense à l’état d’esprit assuré par l’état des choses. Qu’est-ce que cela signifie? Qu’il y a « sécurité » routière parce qu’il y a « sûreté » routière. Ainsi encore, ce qui s’appelait hier rasoir de sûreté devient maintenant rasoir de sécurité. Aujourd’hui, dans les expressions de cette nature, on met l’accent sur l’utilisateur de la chose sûre plutôt que sur la chose elle-même qui est génératrice de tranquillité. Un rasoir de sûreté peut s’employer en toute sécurité; il devient donc rasoir de sécurit&eaute;.