Fanny Vittecoq
(L'Actualité langagière, volume 9, numéro 3, 2012, page 19)

Quiconque croit que rester bouche bée signifie « rester muet », c’est-à-dire « rester la bouche fermée », n’a qu’à moitié raison. C’est que le participe passé bée dérive du verbe très ancien béer, attesté dès 1121 dans le sens de « être grand ouvert ». Tout comme ses cousins ébahir, bâiller, rester baba et être béant, le verbe béer provient du latin populaire batare, soit « rester la bouche ouverte », « bâiller ». L’expression être, demeurer ou rester bouche bée signifie donc « rester muet ou la bouche ouverte d’admiration, d’étonnement, de stupeur », « être surprisau point de ne plus savoir quoi dire ».

En fait, malgré ses airs d’archaïsme, l’expression rester bouche bée est relativement nouvelle. Car bien avant bouche bée, on a eu gueule bée, qui, du 13e au 20e siècle, fut employé pour qualifier un tonneau dont le couvercle a été enlevé. Il en découla le terme bégueule (de bée gueule, 1470), d’abord un terme d’injure visant les personnes niaises ayant toujours la bouche ouverte, c’est-à-dire la gueule bée. Le terme bégueule s’appliqua plus tard aux personnes effrontées, ou « grandes gueules ». Le mot évolua encore et être bégueule signifie aujourd’hui « être excessivement prude ».

C’est le sens de « rester la bouche ouverte » qui donna lieu à l’emploi de rester gueule bée pour décrire la stupéfaction. Mais l’expression ne convenait pas à la langue bourgeoise du 19e siècle, en raison de la vulgarité associée au mot gueule. C’est ainsi que rester bouche bée fut attestée en 1886.

Rester baba, utilisée un siècle plus tôt, lui a probablement aussi servi de modèle. Cette locution synonyme est encore vivante aujourd’hui dans le sens de « être très étonné ». Baba, qui vient d’ébahir, a d’abord été une onomatopée marquant la stupéfaction, obtenue par redoublement du radical ba–, qui exprime le mouvement des lèvres (babiller, babine). On l’employait également comme un nom propre dans l’expression rester comme Baba ou rester comme Baba, la bouche ouverte.

Rester bouche bée ou baba, être ébahi, abasourdi, stupéfait ou encore sans voix (en anglais : to be/to stand open-mouthed, to be flabbergasted, to be gobsmacked, to be stunned, to stand gaping)… Toutes ces expressions veulent dire la même chose : être si étonné qu’on reste la bouche ouverte sans rien dire.