Lorsque le nom d’une fête est formé d’un seul élément, celui-ci prend la majuscule (ex. : la Toussaint). Si l’appellation est un nom composé, on met la majuscule aux deux éléments (ex. : la Fête-Dieu). Si l’appellation est formée d’un nom et d’un adjectif, on met la majuscule au nom et à l’adjectif qui le précède (ex. : le Nouvel An).

Lorsque le nom d’une fête est formé du mot jour, du mot fête ou d’un jour de la semaine suivi d’un complément, on met la majuscule uniquement au complément (ex. : le jour de l’An). Mais si l’appellation est formée d’un nom autre que jour, fête, etc., on met la majuscule à ce nom et la minuscule au complément (ex. : le Premier de l’an).

Dans les noms de manifestations artistiques, commerciales ou sportives, de conférences, de congrès, etc., il est recommandé de toujours mettre la majuscule au premier substantif et, le cas échéant, à l’adjectif qui le précède (ex. : le Grand Prix de Montréal).

Il est recommandé de mettre la majuscule au mot guerre (de même qu’à l’adjectif qui le précède) uniquement lorsqu’il entre dans la dénomination d’un conflit mondial et que la date n’est pas indiquée (ex. : la Première Guerre mondiale). Dans les autres cas, on réserve la majuscule aux éléments du complément; la règle s’applique aussi aux autres types d’événements historiques (ex. : la guerre de Cent Ans).

On met la majuscule au nom de l’événement composé uniquement d’un substantif (ex. : la Fronde). Si le substantif est précédé d’un adjectif, celui-ci prend aussi la majuscule (ex. : la Longue Marche).

Les historiens mettent la majuscule à certaines désignations d’époques qu’ils considèrent comme des noms propres. L’adjectif qui précède éventuellement le substantif prend aussi la majuscule (ex. : les Années folles, le Moyen Âge). Mais on met la minuscule aux désignations d’époques composées du générique âge ou ère suivi d’un spécifique (ex. : l’ère moderne).

On met la majuscule au nom d’un régime politique qui évoque une époque, ainsi qu’à l’adjectif qui le précède éventuellement (ex. : le Grand Empire). Si le nom s’accompagne d’un complément ou d’un nom en apposition, seul le complément ou le nom en apposition prend la majuscule (ex. : la monarchie de Juillet).


Test récapitulatif