Titres d’œuvres :

On met normalement en italique les titres de livres (sauf les livres sacrés), d’écrits divers, d’œuvres d’art, de films, de poèmes, de pièces de théâtre, de disques, de chansons, d’émissions de radio et de télévision, de journaux, de périodiques. On peut aussi choisir les guillemets, mais l’italique tend à l’emporter.

Quand on mentionne un article, une partie d’un ouvrage ou une partie d’une œuvre conjointement avec le titre du journal, de la revue, de l’ouvrage ou de l’œuvre d’où il est tiré, il est usuel de mettre le titre de la partie entre guillemets et le titre principal en italique.

Produits commerciaux :

Le nom des produits commerciaux s’écrit normalement en romain (un Coca-Cola, un appareil Nikon), mais l’appellation de certaines créations de luxe telles que les parfum et les vêtements haute couture s’écrit habituellement en italique.

Noms de véhicules :

Le nom donné à un bateau, à un train, à un avion, à un engin spatial, etc., (ex. : la fusée Ariane) peut s’écrire entre guillemets. Toutefois, dans l’usage, l’italique est beaucoup plus courant. Quant aux noms de marque, de modèle ou de type de fabrication, ils restent en romain (ex. : une voiture Ford).

Opérations civiles ou militaires :

On compose généralement en italique le nom dont l’administration civile ou militaire désigne certaines de ses grandes entreprises (ex : l’opération Grand Nettoyage).


Test récapitulatif