Écriture du millésime

Pour l’écriture du millésime (ex. : 1985), l’usage admet qu’on retranche les deux premiers chiffres (sauf pour les exercices financiers et les années scolaires), pourvu qu’il n’y ait pas de risque d’équivoque quant au siècle.

Mais si l’on retranche les deux premiers chiffres d’un millésime pour indiquer la fin d’une période, il faut le faire aussi pour indiquer le commencement de la période (85-86 ou 1985-1986, et non 1985-86).

Dates

On écrit en toutes lettres la désignation d’une époque historique ou mémorable (la guerre de Cent Ans), bien que les chiffres soient souvent employés dans les ouvrages contemporains.

Il est également d’usage de composer en toutes lettres la date figurant dans un document protocolaire ou juridique : faire-part, invitation, etc.

Heure et durée : chiffres ou lettres?

On indique l’heure en toutes lettres lorsqu’il n’y a pas insistance sur un moment précis de la journée (il est venu à huit heures) ou lorsque l’expression contient les mots quart, demi(e), trois quarts.

On compose aussi en toutes lettres n’importe quelle fraction d’heure accompagnant un nombre entier déjà écrit en toutes lettres (neuf heures quinze), ou suivant les mots midi et minuit.

Lorsqu’un nom d’unité, dans l’indication de la durée, est composé en toutes lettres, tous les autres doivent l’être aussi. Ainsi, les expressions hybrides du genre « 8 h 5 minutes » ou « 8 heures 5 min » sont inacceptables.

Heure et durée : mode d’écriture

Dans les textes courants, on évite l’emploi des zéros inutiles (8 heures ou 8 h, et non 8 h 00; 9 h 5, et non 9 h 05).

Si le nom de la première unité de temps est abrégé, celui de la dernière est soit abrégé, soit omis (8 h 5 min ou 8 h 5).

L’ISO prescrit l’usage des deux points (14:30:25) pour séparer les heures des minutes et des secondes. Il est préférable de réserver cet usage à l’échange d’informations entre systèmes de données et à la présentation en colonnes ou dans des tableaux.

L’accent simple ou prime (´) et l’accent double ou seconde (´´) sont les symboles normalisés des minutes et des secondes d’arc. Leur emploi est déconseillé pour l’expression du temps dans les textes courants.


Test récapitulatif