On ne coupe pas les noms propres, même s’il est permis, mais non souhaitable, de couper entre le prénom et le nom de famille. De plus, on ne coupe pas entre un prénom abrégé et un nom de famille.

On ne coupe pas après un titre de civilité ou un titre honorifique abrégé.

On ne coupe pas le dernier mot d’un paragraphe ou d’une page.

On ne coupe pas avant ou après x ou y intercalé entre deux voyelles. On tolère toutefois la coupure avant x, si cette lettre correspond au son [z], comme dans deu / xième.

On ne divise pas un mot entre deux voyelles. La coupure est toutefois permise après un préfixe ou après le premier élément d’un mot composé écrit d’un seul tenant.

On ne coupe pas avant les pronoms en ou y accompagnant un verbe à l’impératif (ex. : pensez- / y).

On ne coupe pas un mot après une apostrophe (ex. : aujourd’ / hui).

On ne coupe pas entre les lettres d’une abréviation, d’un sigle ou d’un acronyme, ni entre les lettres d’un symbole ou d’une formule mathématique, chimique, physique, etc.

On ne coupe pas :


Test récapitulatif