S’il est d’une certaine longueur, le complément circonstanciel placé en début de phrase est en principe suivi d’une virgule (mais s’il est court, la virgule n’est pas nécessaire).

Sur le double plan financier et social, il est tout à fait démuni.
Deux longs mois plus tard, elle obtenait son certificat.
Ici il fait bon vivre.

De même, les subordonnées placées en début de phrase sont en principe suivies d’une virgule.

Pour assurer son avenir et préparer sa retraite, il cotise à deux régimes d’épargne.
Doté d’un bon sens de l’humour, il ne se formalisait pas de ces railleries.
Ne pouvant plus souffrir les bruits de la ville, elle est allée vivre à la campagne.


Règle précédente Exercice Règle suivante