Navigateur linguistique

Le Navigateur linguistique permet de faire une recherche par mots clés ou par thème pour trouver rapidement réponse à des questions sur la langue ou la rédaction en français et en anglais. Pour en apprendre davantage sur cet outil de recherche, consultez la section À propos du Navigateur linguistique.

Première visite? Découvrez comment faire une recherche dans le Navigateur linguistique.

Rechercher par mots clés

Champs de recherche

Rechercher par thème

Faites une recherche par thème pour accéder rapidement à toutes les ressources linguistiques du Portail associées à un thème en particulier.

À propos du Navigateur linguistique

Le Navigateur linguistique cherche simultanément dans tous les outils d’aide à la rédaction, jeux et billets de blogue du Portail linguistique du Canada. Il vous donne accès à tout ce dont vous avez besoin pour bien écrire en français et en anglais : articles sur des difficultés de langue, recommandations linguistiques, tableaux de conjugaison, suggestions de traductions et bien plus.

Pour trouver la traduction d’un terme ou la réponse à vos questions d’ordre terminologique dans un domaine spécialisé, consultez TERMIUM Plus®.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats 1 à 10 de 42 (page 1 de 5)

abréviations, sigles et symboles (liste alphabétique)

Article sur les abréviations, sigles et symboles utilisés pour désigner différentes notions et organisations.
Les abréviations proposées ci-dessous peuvent servir à désigner l’adjectif de la même famille que le nom auquel il fait référence. Par exemple, alph. est l’abréviation d’alphabet et d’alphabétique. Toutefois, s’il faut abréger le nom et l’adjectif dans un même texte, on attribuera à l’un et à l’autre mot une abréviation différente. Certaines abréviations peuvent, dans des contextes non ambigus, être plus courtes. Index alphabétique – Abréviations, sigles et symboles Menu de navigation pour se rendre aux diverses abréviations et définitions classées par ordre alphabétique. Abréviations, sigles et symboles lettre A Abréviations, sigles et symboles lettre B Abréviations, sigles et symboles lettre C Abréviations, sigles et symboles lettre D Abréviations, sigles et symboles lettre E Abréviations, sigles et symboles lettre F Abréviations, sigles et symboles lettre G Abréviations, sigles et symboles lettre H Abréviations, sigles et symboles lettre I Abréviations, sigles et symboles lettre J Abréviations, sigles et symboles lettre K Abréviations, sigles et symboles lettre L Abréviations, sigles et symboles lettre M Abréviations, sigles et symboles lettre N Abréviations, sigles et symboles lettre O Abréviations, sigles et symboles lettre P Abréviations, sigles et symboles lettre Q Abréviations, sigles et symboles lettre R Abréviations, sigles et symboles lettre S Abréviations, sigles et symboles lettre T Abréviations, sigles et symboles lettre U Abréviations, sigles et symboles lettre V Abréviations, sigles et symboles lettre W Abréviations, sigles et symboles lettre X Abréviations, sigles et symboles lettre A Abréviations et définitions – lettre A Abréviations Définition du terme A ampère AC administration centrale ACC Association des consommateurs du Canada ACDI Agence canadienne de développement international ACEUM Accord Canada–États-Unis–Mexique add. addition adj. adjectif ad lib. ad libitum (au choix) ADN acide désoxyribonucléique adv. adverbe AFNOR Association française de normalisation AFP Agence France-Presse AID Association internationale de développement AIEA Agence internationale de l’énergie atomique ALE Accord de libre-échange ALENA Accord de libre-échange nord-américain alph. alphabet; alphabétique AM modulation d’amplitude amér. américain; américanisme anc. ancien anglic. anglicisme ann. annexe ANSI American National Standards Institute Inc. AOC appellation d’origine contrôlée AP Associated Press app. appartement app., append. appendice apr. J.-C. après Jésus-Christ A/R, A. R. accusé de réception; à rappeler; avis de réception art. article a/s de aux (bons) soins (de) ASME American Society of Mechanical Engineers assoc. association ASTM American Society for Testing and Materials ATME appareil de télécommunications pour malentendants av. avenue av. J.-C. avant Jésus-Christ avr. avril Abréviations, sigles et symboles lettre B Abréviations et définitions – lettre B Abréviations Définition du terme BAC Bibliothèque et Archives Canada BCG vaccin bilié de Calmette et Guérin bd, bd, boul. boulevard BD bande dessinée BD, B.D. base de données BDC Banque de développement du Canada BENELUX Union douanière de la Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas bibl. bibliothèque bibliogr. bibliographie; bibliographique biogr. biographie; biographique BIRD Banque internationale pour la reconstruction et le développement (en abrégé Banque mondiale) BIT Bureau international du Travail BNF Bibliothèque nationale de France BNQ Bureau de normalisation du Québec BP Bibliothèque du Parlement BPC biphényle polychloré (ou polychlorobiphényle) Bq becquerel (activité des radionucléides) BSI British Standards Institution; Bureau of Indian Standards bull. bulletin bx-arts beaux-arts Abréviations, sigles et symboles lettre C Abréviations et définitions – lettre C Abréviations Définition du terme c, © copyright ¢ cent (monnaie) c. contre C coulomb (charge électrique) c.a. comptable agréé CAC Conseil des arts du Canada c.-à-d. c’est-à-dire can. canadien CANDU Canada-Deutérium-Uranium (réacteur) cap. capitale car. ital. caractère italique car. rom. caractère romain c/c compte courant cpoint. cpoint., C C copie conforme cpoint. cpoint. ipoint., C C I copie conforme invisible CCDP Commission canadienne des droits de la personne C. civ. Code civil CCN Conseil canadien des normes; Commission de la capitale nationale cd candela (intensité lumineuse) CD corps diplomatique CDBC Centre de distribution des biens de la Couronne (GCSurplus) CD-ROM disque compact à mémoire morte (compact disk read-only memory) CE Conseil de l’Europe; Communauté européenne CEE Communauté économique européenne CEI Communauté des États indépendants (ancienne URSS) cf. confer (comparer, se reporter à) CFP Commission de la fonction publique CGSB Canadian General Standards Board (en français ONGC) ch. chemin; chèque chap. chapitre CIDP code d’identification de dossier personnel Cie, Cie compagnie   CIO Comité international olympique circ. circonscription CISR Commission de l’immigration et du statut de réfugié cl centilitre CLO commissaire aux langues officielles CNA Centre national des Arts CNRC Conseil national de recherches du Canada col. colonne coll. collectif; collection; collaborateur concl. conclusion conj. conjonction; conjugaison coop. coopération; coopérative cour. courant C.P. case postale; colis postal C.pén. Code pénal C. proc. civ. Code de procédure civile C.Q.F.D. ce qu’il fallait démontrer cr. crédit; créditeur (adjectif) C.R. contre remboursement CROP Centre de recherches sur l’opinion publique CRTC Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes CSA Association canadienne de normalisation CSD Centrale des syndicats démocratiques CSN Confédération des syndicats nationaux CTC Congrès du travail du Canada CTTIC Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada c.v. curriculum vitæ Abréviations, sigles et symboles lettre D Abréviations et définitions – lettre D Abréviations Définition du terme d jour (lat. dies) [système international] d. date DDT dichloro-diphényl-trichloréthane déb. débit; débiteur déc. décembre del. deleatur (à enlever) dest. destinataire dim. dimanche dir. directeur, directrice; direction disp. disponible dl décilitre doc., docum. document; documentation DOS système d’exploitation à disques (disk operating system) douz., dz douzaine dr. droit; droite Dr, Dr; Dre, Dre docteur; docteure dr. can. droit canon dr. civ. droit civil dr. comm. droit commercial dr. cout. droit coutumier dr. crim. droit criminel dr. fiscal droit fiscal dr. pén. droit pénal dr. pos. droit positif Drs, Drs; Dres, Dres docteurs; docteures dupl. duplicata °C degré Celsius °F degré Fahrenheit Abréviations, sigles et symboles lettre E Abréviations et définitions – lettre E Abréviations Définition du terme E. est écon. économie éd. éditeur, éditrice; édition e.g. exempli gratia (par exemple) [travaux d’édition] élém. élément enr. enregistrée (raison sociale) env., ≈ environ err. erratum, errata (erreur, erreurs) Éts, Établts établissements et al. et alii (et autres) ét. étage etc. et cetera et coll. et collaborateurs ex. exemple exempl. exemplaire exerc. exercice exp. expéditeur Abréviations, sigles et symboles lettre F Abréviations et définitions – lettre F Abréviations Définition du terme f. feuillet(s) F farad (capacité électrique) F. frère FAA Federal Aviation Administration F.A.B. franco à bord fac-sim. fac-similé FAO Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture FAQ foire aux questions fasc. fascicule fco franco féd. fédéral; fédération fém. féminin févr. février FF. frères F.G. frais généraux fig. figure; figuré fin. finance(s) fl. fleuve FM modulation de fréquence FMI Fonds monétaire international fº, fos folio, folios form. format fr., franç. français F.S. faire suivre FTP protocole FTP (File Transfer Protocol) FTQ Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec Abréviations, sigles et symboles lettre G Abréviations et définitions – lettre G Abréviations Définition du terme g gramme g. gauche gén. général G. L. grand livre Go gigaoctet gouv. gouvernement GRC Gendarmerie royale du Canada Gy gray (dose de rayonnements ionisants) Abréviations, sigles et symboles lettre H Abréviations et définitions – lettre H Abréviations Définition du terme h heure H henry (inductance) ha hectare HAE heure avancée de l’Est hab. habitant haut. hauteur HLM habitation à loyer modique HNE heure normale de l’Est hon. honorable HTML Hyper Text Markup Language HTTP protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol) hyp. hypothécaire; hypothèque Hz hertz (fréquence) Abréviations, sigles et symboles lettre I Abréviations et définitions – lettre I Abréviations Définition du terme ibid. ibidem (au même endroit) id. idem (le même auteur) i. e. id est (c’est-à-dire) [travaux d’édition] IEEE Institute of Electrical and Electronics Engineers inc. incorporée incl. inclusivement in ext. in extenso (au complet) inf. information inf. infra (ci-dessous) in-fº in-folio   inform. informatique ing. ingénieur, ingénieure int. intérêt internat. international introd. introduction IR infrarouge ISO Organisation internationale de normalisation ital. italique ITSO Organisation internationale des télécommunications par satellites (anciennement INTELSAT) Abréviations, sigles et symboles lettre J Abréviations et définitions – lettre J Abréviations Définition du terme j jour J joule (énergie) janv. janvier jeu. jeudi juill. juillet jur., jurid. juridique jurispr. jurisprudence Abréviations, sigles et symboles lettre K Abréviations et définitions – lettre K Abréviations Définition du terme K kelvin (température thermodynamique) kg kilogramme km/h kilomètre à l’heure ko kilo-octet kW kilowatt Abréviations, sigles et symboles lettre L Abréviations et définitions – lettre L Abréviations Définition du terme l, L litre larg. largeur latit. latitude lb livre (poids) législ. législation; législature lex. lexique lieut.-gouv. lieutenant-gouverneur; lieutenante-gouverneure liv. livre (ouvrage) livr. livraison LL. AA. Leurs Altesses LL. AA. II. Leurs Altesses Impériales LL. AA. RR. Leurs Altesses Royales LL. EE. Leurs Excellences LL. ÉÉm. Leurs Éminences LL. EExc. Leurs Excellences LL. GG. Leurs Grandeurs LL. MM. Leurs Majestés LL. MM. II. Leurs Majestés Impériales LL. MM. RR. Leurs Majestés Royales lm lumen (flux lumineux) loc. locution loc. cit. loco citato (à l’endroit cité) long. longueur longit. longitude ltée limitée (raison sociale) lun. lundi lx lux (éclairement) Abréviations, sigles et symboles lettre M Abréviations et définitions – lettre M Abréviations Définition du terme m mètre m. mois M., MM. monsieur, messieurs maj. majuscule mar. mardi masc. masculin max. maximum Me, Mes maître, maîtres méd. médecine mer. mercredi métr. métrique Mgr, Mgr; Mgrs, Mgrs monseigneur; messeigneurs  min minute min. minimum; minuscule ml millilitre Mlle, Mlle; Mlles, Mlles mademoiselle; mesdemoiselles Mme, Mme; Mmes, Mmes madame; mesdames Mo mégaoctet mol mole (quantité de matière) MRC Monnaie royale canadienne; municipalité régionale de comté ms, mss manuscrit, manuscrits m/s mètre par seconde Abréviations, sigles et symboles lettre N Abréviations et définitions – lettre N Abréviations Définition du terme N néant N newton (force) N. nord n/, N/ nous; notre; nos N.B. nota bene NAS numéro d’assurance sociale NASA National Aeronautics and Space Administration nbre nombre n/c notre compte NBN Bureau de normalisation (Belgique) N.D.A. note de l’auteur N.D.É. note de l’éditeur N.D.L.R. note de la rédaction N.D.T. note du traducteur néol. néologisme NN.SS. Nos Seigneurs nº, nos numéro, numéros NORAD Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord nouv. éd. nouvelle édition nov. novembre n. p. non paginé N/Réf. notre référence Abréviations, sigles et symboles lettre O Abréviations et définitions – lettre O Abréviations Définition du terme o octet O. ouest OACI Organisation de l’aviation civile internationale obs. observation OC ondes courtes OCDE Organisation de coopération et de développement économiques oct. octobre OEA Organisation des États américains OIT Organisation internationale du Travail OMC Organisation mondiale du commerce OMM Organisation météorologique mondiale OMS Organisation mondiale de la Santé ONF Office national du film ONG organisation non gouvernementale, organisme non gouvernemental ONGC Office des normes générales du Canada OPA offre publique d’achat op. cit. opere citato (dans l’ouvrage cité) OPEP Organisation des pays exportateurs de pétrole ordin. ordinateur OTAN Organisation du Traité de l’Atlantique Nord OTASE Organisation du Traité de l’Asie du Sud-Est ouvr. cité ouvrage cité oz once Ω ohm (résistance électrique) Abréviations, sigles et symboles lettre P Abréviations et définitions – lettre P Abréviations Définition du terme p. page(s) P. père Pa pascal PAJLO Programme national de l’administration de la justice dans les deux langues officielles paragr., § paragraphe parenth. parenthèse(s) part. partie PC Presse Canadienne p. 100, p. cent, % pour cent p. c. q. parce que PCV paiement contre vérification P.D. port dû P.-D. G. président-directeur général, présidente-directrice générale p. ex. par exemple p. ext. par extension pi pied p. i. par intérim PIB produit intérieur brut ppoint. jpoint., P J pièce jointe, pièces jointes plur. pluriel PME petite ou moyenne entreprise, petites et moyennes entreprises PMI petite ou moyenne industrie, petites et moyennes industries PNB produit national brut po pouce pop. populaire p.p. par procuration PP. pères P.P. port payé P. & P. profits et pertes préf. préface Prof., Pr, Pr; Pre, Pre professeur; professeure progr. programme prov. province Prs, Prs; Pres, Pres professeurs; professeures P.-S. post-scriptum publ. public; publié P. V. prix de vente p.-v. procès-verbal §, paragr. paragraphe %, p. 100, p. cent pour cent Abréviations, sigles et symboles lettre Q Abréviations et définitions – lettre Q Abréviations Définition du terme QG quartier général QI quotient intellectuel qq. quelques qqch. quelque chose qqf. quelquefois qqn quelqu’un quant. quantité Abréviations, sigles et symboles lettre R Abréviations et définitions – lettre R Abréviations Définition du terme RAM mémoire vive (random access memory) RCB rationalisation des choix budgétaires (équivalent de l’anglais PPBS) RD, R-D, R et D recherche et développement recomm. recommandation; recommandé réf. référence rem., R. remarque RISQ Réseau interordinateurs scientifique québécois rº recto rom. romain R. P. révérend père R.R. route rurale RR. PP. révérends pères R.S.V.P. Répondez s’il vous plaît rte route Abréviations, sigles et symboles lettre S Abréviations et définitions – lettre S Abréviations Définition du terme s seconde s. siècle s., suiv. suivant(s), suivante(s) S siemens (conductance électrique) S. sud S. A. Son Altesse S. A. I. Son Altesse Impériale sam. samedi S. A. R. Son Altesse Royale s. d. sans date S. E., S. Exc. Son Excellence S. Ém. Son Éminence sect. section sem. semaine; semestre sept. septembre SFI Société financière internationale SGBD, S.G.B.D. système de gestion de base de données S. H. Son Honneur SI Système international (d’unités) SIDA (ou sida) syndrome d’immunodéficience acquise SIG système intégré de gestion; système d’information de gestion sing. singulier s. l. sans lieu s. l. n. d. sans lieu ni date S. M. Sa Majesté S. M. I. Sa Majesté Impériale S. M. R. Sa Majesté Royale s. n. sans nom s/o, s. o. sans objet s. soc. siège social somm. sommaire S.O.S. abréviation de l’anglais Save Our Souls soul. souligné Sr, Srs sœur, sœurs SRC Société royale du Canada; Société Radio-Canada S. S. Sa Sainteté s. t. sans titre St, Sᵗ;Ste, Ste saint; sainte stat. statistique Sté, Sté société Sts, Sts; Stes, Stes saints; saintes suiv., s. suivant(s), suivante(s) sup. supra (ci-dessus) suppl. supplément s.v. sub verbo (au mot) S.V.P. s’il vous plaît Abréviations, sigles et symboles lettre T Abréviations et définitions – lettre T Abréviations Définition du terme t tonne t. tome T tesla (densité de flux magnétique) T. taxe TABDT vaccin antityphoïdique et antiparatyphoïdique A et B, antidiphtérique et tétanique tél. téléphone téléc. télécopieur temp. température TNT trinitrotoluène TPS taxe sur les produits et services trad. traducteur; traduction très hon. très honorable trib. tribunal trim. trimestre T.S.V.P. Tournez s’il vous plaît TTC toutes taxes comprises TVA taxe sur la valeur ajoutée TVQ taxe de vente du Québec Abréviations, sigles et symboles lettre U Abréviations et définitions – lettre U Abréviations Définition du terme UA Union africaine UE Union européenne UIT Union internationale des télécommunications UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture UNICEF Fonds des Nations Unies pour l’enfance univ. université UPI United Press International UPU Union postale universelle URL Uniform Resource Locator (comme dans adresse URL) us. usage; usuel UTC temps universel coordonné UV ultraviolet Abréviations, sigles et symboles lettre V Abréviations et définitions – lettre V Abréviations Définition du terme v. voir V volt v/, V/ vous; votre; vos V.a. voir aussi v/c votre compte ven. vendredi VIH virus de l’immunodéficience humaine vº Verso vol. volume V/Réf. votre référence VTT véhicule tout terrain; vélo tout terrain vx, vx Vieux Abréviations, sigles et symboles lettre W Abréviations et définitions – lettre W Abréviations Définition du terme W watt Wb weber (flux magnétique) W3 World Wide Web (réseau) Abréviations, sigles et symboles lettre X Abréviations et définitions – lettre X Abréviations Définition du terme X inconnu, anonyme
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 10 554

confer (cf.)

Article sur la préposition confer.
La préposition confer invite le lecteur à se référer à ce qui suit. Elle signifie « Veuillez vous reporter à tel passage, à tel ouvrage ». Elle provient du latin confer, impératif de conferre, qui signifie « comparer, rapprocher » (« compare » à l’impératif). Elle s’abrège le plus souvent en cf. ou en Cf., mais aussi en conf. et en cfr (non suivi d’un point abréviatif). Ces abréviations s’écrivent dans le même caractère que le reste du texte : Le processus est décrit en détail à la fin du rapport. (cf. Annexe III, page 72)
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 9 870

Sigles et acronymes canadiens

Jeu français portant sur des sigles et acronymes canadiens.Apprenez à connaître le Canada grâce à des sigles et à des acronymes! Il ne faut pas confondre ces deux types d’abréviations formées des premières lettres d’une série de mots : les sigles se prononcent lettre par lettre, tandis que les acronymes se prononcent comme des mots.Chacune des questions ci-dessous met en vedette un important sigle ou acronyme canadien. Voyons si vous pourrez les décoder!Consultez l’article sigles et acronymes (règles de formation) pour en savoir plus.1. GRCGendarmerie royale du CanadaGendarmerie royale à cheval2. SRCSociété de radiodiffusion du CanadaSociété Radio-Canada3. O.C.organisme canadienOfficier de l’Ordre du Canada4. ACEUMAssociation Canada–États-Unis–MexiqueAccord Canada–États-Unis–Mexique5. PGGASPrix du Gouverneur général pour les arts du spectaclePrix du gala du Gouverneur en arts de la scène6. CLOCommissariat aux langues officiellesCommission des libérations occasionnelles7. ARCAviation royale canadienneAssociation Revenu Canada8. RVFRassemblement « vins et fromages »Rendez-vous de la Francophonie9. OTANOrganisation transatlantique nord-américaineOrganisation du Traité de l’Atlantique Nord10. SGRCSociété géographique royale du CanadaService de la Gendarmerie royale canadienne  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 8 997

Abréviations : savez-vous les écrire correctement?

Jeu portant sur les abréviations couramment utilisées dans la langue écrite.Présentes partout, les abréviations sont des formes raccourcies de termes entiers. On en compte trois grandes catégories : les abréviations proprement dites, les sigles et acronymes et les symboles. Il est important de savoir les écrire correctement! Faites ce jeu pour tester vos connaissances.1. Comment s’abrège le mot « poste » qui suit un numéro de téléphone?123-456-7890 post. 555123-456-7890, pte 555123-456-7890, p. 5552. Quelle énumération contient uniquement des acronymes?OTAN, GRC, OVNIGRC, PME, VIHALENA, OTAN, ovni3. Quelle phrase contenant l’abréviation du mot « et cetera » est bien écrite?Il doit commander des stylos, des trombones, etc, après l’heure du dîner.Il doit commander des stylos, des trombones, etc…, après l’heure du dîner.Il doit commander des stylos, des trombones, etc., après l’heure du dîner.4. Comment abrège-t-on le titre « docteur »?Dr Jean GagnonDr. Jean GagnonDoc Jean Gagnon5. Quelles abréviations sont écrites correctement?rte, ch., boul., av.rte, ch., bvd, av.rte, ch., boul., ave6. Parmi les énoncés suivants, lequel est exact?Aucun nom des mois de l’année ne s’abrège.Les mois de mars, mai, juin et août ne s’abrègent pas.Tous les noms de mois de l’année s’abrègent, sauf mai.  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 8 718

Abréviations : exercez-vous à bien les utiliser

Jeu en français portant sur les règles d’écriture des abréviations et des siglesLes abréviations sont des formes raccourcies de mots ou d’expressions. À première vue, elles peuvent sembler faciles à utiliser, mais détrompez-vous, les écrire correctement n’est pas toujours si simple!Essayez ce jeu pour tester votre connaissance des règles d’emploi des abréviations. Pour plus d’information sur le sujet, consultez l’article abréviation/sigle/acronyme (définitions).1. Choisissez le texte qui illustre le meilleur emploi de l’abréviation.L’ARC (Agence du revenu du Canada) est un organisme fédéral. L’ARC…L’Agence du revenu du Canada (ARC) est un organisme fédéral. L’ARC…L’Agence du revenu du Canada est un organisme fédéral. L’ARC…2. Dans quelle phrase le sigle de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique est-il bien écrit?L’ACÉUM est entré en vigueur en 2020.L’ACEUM est entré en vigueur en 2020.L’A.C.É.-U.M. est entré en vigueur en 2020.3. Dans quelle phrase l’emploi de l’abréviation est-il correct?Martin détient un Ph. D. en neurobiologie.Martin est Dr en neurobiologie.Martin est Dr. en neurobiologie.4. Trouvez la phrase dans laquelle l’expression et cetera est correctement abrégée.À apporter : vêtements chauds, mitaines, foulard, ect.À apporter : vêtements chauds, mitaines, foulard, etc.À apporter : vêtements chauds, mitaines, foulard, etc…5. Dans quelle phrase la formule chimique est-elle écrite correctement?La formule chimique du sel de table est Na.Cl..La formule chimique du sel de table est Na.Cl.La formule chimique du sel de table est NaCl.6. Choisissez la bonne façon d’écrire le sigle REER (régime enregistrée d’épargne-retraite) au pluriel.Les REERes sont des outils d’épargne utiles.Les REERs sont des outils d’épargne utiles.Les REER sont des outils d’épargne utiles.7. Quelle est la bonne façon d’abréger lieutenant-gouverneur?lt-gouv.lieut.-gouv.lieut. gouv.8. Laquelle de ces indications est correctement écrite?St.-Félicien : 150 kmSt-Félicien : 150 kmSnt-Félicien : 150 km9. Quelle est l’abréviation correcte de la conjonction c’est-à-dire?c.-à.-d.c. à. d.i.e.10. Laquelle de ces phrases est correcte? Un grand merci à Mmes Nguyen et Salazar!Un grand merci à Mme Nguyen et Salazar!Un grand merci à Mmes. Nguyen et Salazar!  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 5 232

abréviations (règles de formation)

Article portant sur les règles de formation des abréviations.
Sur cette page Mode usuel de formation Autres modes de formation Retranchement des lettres médianes Retranchement de la plupart des lettres Retranchement de toutes les lettres, sauf la première Combinaison de chiffres et de lettres Utilisation de symboles Règles pratiques Lettres surélevées (exposant) Pluriel Unité de mesure (symbole) Renseignements complémentaires Créées par souci d’économie, les abréviations portent en général sur un mot, une expression ou une appellation revenant fréquemment dans un texte ou un domaine donné. Certaines sont consacrées par l’usage, tandis que d’autres sont conçues pour répondre à un besoin particulier. Dans ce dernier cas, il est indispensable de présenter, au début du texte, des explications quant au code employé. On distingue trois grandes catégories d’abréviations : Les abréviations proprement dites; Les sigles et les acronymes; Les symboles. Cet article porte sur les abréviations proprement dites. Les deux autres catégories sont traitées séparément. Mode usuel de formation Le mode d’abréviation le plus commun consiste à retrancher les lettres finales d’un mot en coupant devant une voyelle et après une consonne, puis à remplacer les lettres supprimées par un point abréviatif : vol. (volume) févr. (février) coll. (collection) boul. (boulevard) dict. (dictionnaire) transcr. (transcription) S.V.P. ou s.v.p. (s’il vous plaît) Pour en savoir davantage sur les règles d’utilisation du point abréviatif, voir point abréviatif. Autres modes de formation Retranchement des lettres médianes Dans ce genre d’abréviation, on conserve la lettre initiale ainsi que la ou les lettres finales du mot. Le point abréviatif est omis, étant donné que l’abréviation se termine par la lettre finale du mot. bd ou bd (boulevard) vx ou vx (vieux) Mme ou Mme (madame) Dr ou Dr (docteur) Retranchement de la plupart des lettres Le point abréviatif est omis après la lettre finale, mais il est de rigueur lorsque l’abréviation se termine par une lettre intermédiaire : qqn (quelqu’un) qqch. (quelque chose) qqf. (quelquefois) Retranchement de toutes les lettres, sauf la première Certaines abréviations officiellement reconnues ne comportent qu’une seule lettre. On fait suivre la première lettre du point abréviatif : N. (nord) M. (monsieur) n. (nom) p. (page) Combinaison de chiffres et de lettres La lettre ou le chiffre est en position supérieure : 1° (primo, premièrement) in-4° (in-quarto) 23e (vingt-troisième) Utilisation de symboles ° (degré ou zéro supérieur) & (et; perluète ou esperluette) § (paragraphe) + (plus) Règles pratiques On évitera d’abréger un mot pour économiser une seule lettre (l’espace ainsi économisée serait reprise par le point abréviatif) ou même deux (ce qui ne ferait gagner qu’une espace). Font exception à cette règle certains mots contenus dans des expressions qui sont passées depuis longtemps dans l’usage, telles que par intérim (p. i.) et note de la rédaction (N. D. L. R.), ainsi que les formes abrégées de mots comme idem (id.), ibidem (ibid.), partie (part.), lundi (lun.) et mardi (mar.), qui sont passées depuis longtemps dans l’usage. Lorsqu’il faut, en présence de deux mots, n’en abréger qu’un, il vaut mieux raccourcir celui qui est le plus courant : classific. linnéenne (et non : classification linn.) Toutefois, dans les ouvrages scientifiques, on abrège les mots latins désignant différents genres d’animaux, de plantes et autres après les avoir présentés en toutes lettres. C’est l’adjectif caractérisant l’espèce qui reste en toutes lettres : Clematis virginiana = C. virginiana Dans certaines abréviations usuelles, la barre oblique remplace le point abréviatif : a/s de (aux soins de) s/o (sans objet) On conserve le trait d’union dans l’abréviation : c.-à-d. (c’est-à-dire) P.-S. (post-scriptum) Lettres surélevées (exposant) On peut mettre une abréviation au niveau de la ligne, sauf s’il y a risque d’ambiguïté entre l’abréviation et un mot qui comporte les mêmes lettres, comme dans les cas suivants : Me (pronom) et Me (maître) nos (adjectif possessif) et nos (numéros) Dans ces cas, on privilégie la lettre surélevée pour l’abréviation : Me nos Lorsqu’il n’y a aucun risque de confusion, les deux formes sont possibles : Mme ou Mme nº ou no bd ou bd 1er ou 1er 2e ou 2e Le symbole du degré (°) et les indices de puissance sont toujours surélevés : °C m3 km2 On ne met pas d’espace entre l’abréviation et les lettres surélevées : °C (et non : ° C) Remarque : Les logiciels de traitement de texte mettent automatiquement l’exposant pour certains mots connus quand on choisit cette option. Pluriel Les abréviations ne prennent habituellement pas la marque du pluriel : 2 bull. mens. de linguistique une ville de 300 000 hab. Les cas ci-dessous présentent l’exception à cette règle. L’abréviation d’un nombre ordinal prend le s, quel que soit le système de numération utilisé : 1ers (premiers) 1res (premières) 2es (deuxièmes) XIes (onzièmes) Certains titres de courtoisie ou de civilité prennent également la marque du pluriel (par ajout d’un s final ou redoublement de l’initiale) : Drs ou Drs, Dres ou Dres (docteurs, docteures) Mes (maîtres) Mmes ou Mmes (mesdames) MM. (messieurs) L’abréviation de certains autres mots prend aussi le s du pluriel : les lots nos 12 à 18 Sts ou Sts, Stes ou Stes (saints, saintes) Éts, Éts ou Établts (établissements) mss (manuscrits) Beaucoup d’abréviations dites apocopes, devenues des mots dans la langue courante, prennent aussi la marque du pluriel : des autos des stylos Unité de mesure (symbole) On ne met ni point abréviatif ni marque du pluriel aux abréviations des unités de mesure. Par contre, on met un point si le symbole se trouve à la fin de la phrase, car il s’agit du point final de la phrase : Ce tissu mesure 1,75 m en tout. Ce tissu mesure 1,75 m. Renseignements complémentaires Pour plus de renseignements, voir abréviation/sigle/acronyme (définitions), point abréviatif, apocope, sigles et acronymes (règles de formation), nombres ordinaux.
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 5 174

abréviation/sigle/acronyme (définitions)

Article sur les définitions des termes abréviation, sigle et acronyme.
Sur cette page Abréviation Sigle Acronyme Acronymes non conformes au modèle standard Renseignements complémentaires Il y a lieu de distinguer trois grandes catégories d’abréviations : Les abréviations proprement dites; Les sigles et les acronymes; Les symboles. On présente ci-dessous les caractéristiques des abréviations, des sigles et des acronymes. Abréviation Bien que le mot abréviation soit un terme générique, l’abréviation proprement dite se distingue des autres types d’abréviation comme les sigles, les acronymes et les symboles. De manière générale, l’abréviation est le raccourcissement d’un mot ou de plusieurs mots par la suppression de lettres selon différents procédés. Elle est notamment le résultat de la suppression des lettres finales et de leur remplacement par un point abréviatif : boul. c.-à-d. etc. Parfois, ce sont les lettres médianes ou plusieurs lettres qui sont supprimées. Quand la dernière lettre est conservée, il n’y a pas de point abréviatif. bd cm Mmes qqn Le mode d’abréviation qui consiste à ne conserver que le début du mot se nomme apocope : auto prof Sigle Un sigle est l’abréviation formée des lettres initiales de chaque mot d’une appellation, qui se prononce lettre par lettre (alphabétiquement) ou comme un mot ordinaire (syllabiquement). Le sigle peut désigner un nom propre comme un nom commun : CSN (Confédération des syndicats nationaux) ITS (infection transmissible sexuellement) OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ovni (objet volant non identifié) Le terme sigle est souvent employé de façon générique pour désigner à la fois les sigles et les acronymes. Les ouvrages ne s’entendent pas tous sur le sens à donner à ces deux termes. Pour certains, la prononciation syllabique s’applique au terme acronyme uniquement. Nous adhérons à cette dernière vision. Acronyme Un acronyme est une abréviation formée des lettres initiales ou de syllabes de chaque mot d’une appellation, qui se prononce comme un mot ordinaire (syllabiquement) : adav ou ADAV (avion à décollage et atterrissage verticaux) radar (Radio Detecting and Ranging) ACNOR (Association canadienne de normalisation) OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) Acronymes non conformes au modèle standard Exceptionnellement, certaines lettres sont parfois omises ou ne suivent pas l’ordre de l’appellation au long, notamment pour faciliter la prononciation du sigle ou parce que le sigle provient d’une appellation qui a changé de nom : ISO pour désigner l’Organisation internationale de normalisation, sigle provenant de l’anglais ISO, choisi plutôt que IOS, pour International Organization for Standardization UNICEF pour désigner le Fonds des Nations Unies pour l’enfance/United Nations Children’s Fund, sigle provenant de l’ancienne appellation anglaise United Nations International Children’s Emergency Fund Renseignements complémentaires Pour plus de renseignements au sujet de l’abréviation et des règles d’écriture des sigles et des acronymes, voir abréviations (règles de formation) et sigles et acronymes (règles de formation). Voir aussi apocope, aphérèse.
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 4 619

plus (au plus/tout au plus)

Article sur les expressions au plus et tout au plus et l’inversion du sujet.
Au plus est l’abréviation de tout au plus. Elle se place avant ou après l’expression à laquelle elle se rapporte : La directrice est partie il y a dix minutes au plus. Cet article coûte au plus dix dollars. L’inversion du sujet et du verbe – qui consiste à placer le verbe avant le pronom – est régulière après tout au plus placé en tête de proposition : Tout au plus pouvaient-ils espérer un match nul. Tout au plus le Canadien pouvait-il espérer un match nul.
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 4 316

coupure de mots et coupure entre les mots

Article expliquant les règles qui régissent la coupure des mots et la coupure entre les mots à la fin d’une ligne.
Sur cette page Types de coupures Coupures permises Nombre de lettres minimales en fin et en début de ligne Entre deux consonnes Avant la consonne qui sépare deux voyelles Entre une voyelle et une consonne (division étymologique) Dans un mot composé Forme interrogative Nombre exprimé en lettres Coupures non permises Mots d’une seule syllabe Première syllabe composée d’une seule lettre Entre deux voyelles Consonnes inséparables Avant ou après x et y Pronoms y ou en (verbe à l’impératif) Apostrophe Abréviations, sigles et acronymes Abréviation etc. Syllabe muette Nombres écrits en chiffres Nombres exprimés en lettres Nombres en chiffres romains ou arabes Fractions exprimées en chiffres Noms de personnes et titres Dates et heures Énumération Mots anglais ou étrangers Espace insécable et trait d’union insécable La coupure (ou division) des mots est soumise à des règles bien définies. On essaie généralement d’éviter d’y avoir recours en rédaction. On évite notamment les coupures dans : les textes soignés les titres les en-têtes de lettres les appellations d’organismes et de sociétés l’affichage On le fait toutefois dans des circonstances particulières tenant à la nature du texte, notamment dans les lignes courtes, les colonnes, les tableaux et les alignements spéciaux. Pour diviser des mots en fin de ligne, on emploie couramment le signe « - », qui est également le trait d’union. Remarque : Les coupures non permises sont indiquées ci-dessous par une barre oblique (/) et les coupures permises par une barre droite (│). Types de coupures La coupure syllabique, c’est-à-dire la division entre les syllabes, est de loin la plus pratiquée. On doit garder au moins deux lettres en fin de ligne et reporter au moins trois lettres au début de la ligne suivante. À moins que le texte soit présenté en colonnes, on évite de renvoyer en début de ligne toute syllabe muette : in│no│va│tion tran│sac│tion par│ti│ci│pant dé│chif│fre│ment en│cy│clo│pé│die po│li│tique syn│thèse On emploie la coupure étymologique pour certains mots dont la racine (latine ou grecque) est nettement perceptible. Le premier élément du mot doit se terminer par une voyelle autre que le e non accentué : chlor│hydrique électro│statique extra│ordinaire hémi│sphère mal│honnête méta│psychique Mont│réal trans│action Coupures permises Nombre de lettres minimales en fin et en début de ligne Dans toute coupure, on doit garder au moins deux lettres en fin de ligne : aryth│métique (et non : a / rythmétique) étu│diant (et non : é / tudiant) On doit aussi rejeter au moins trois lettres au début de la ligne suivante : com│merce (et non : commer / ce) compo│sante (et non : composan / te) inter│dire (et non : interdi / re) Entre deux consonnes On peut couper un mot entre deux consonnes, c’est-à-dire entre les consonnes doubles d’un mot, de même qu’entre bv, cq, ct, mb, mn, mp, nc, ng, nt, pç, pt, rc, rt, sc, sh, sp et st : ac│quérir com│mis│saire cons│cience dés│habiller désar│çonner im│médiat soup│çonner On peut aussi faire des coupures aux endroits suivants : Avant la consonne qui sépare deux voyelles cargai│son déchiffre│ment enga│zonner géronto│logie poly│culture Entre une voyelle et une consonne (division étymologique) électro│statique hémi│sphère mal│honnête Voir plus haut, dans la section Types de coupures, d’autres exemples de la division étymologique. Dans un mot composé On peut évidemment couper les mots composés comportant un trait d’union. Dans ce cas, la coupure se fait après le trait d’union et seulement au trait d’union : chasse-│neige quatre-│vingt-huit bain-│marie c’est-│à-│dire Entre deux voyelles En principe, on ne coupe jamais entre deux voyelles (monsi│eur, intu│ition). Toutefois, dans les mots composés agglutinés (qui s’écrivent en un seul mot, sans trait d’union), on peut couper après le préfixe ou le premier élément qui se termine par une voyelle et avant le second élément qui commence également par une voyelle : extra│ordinaire rétro│actif télé│objectif bi│oxyde ré│unir Après la deuxième voyelle On peut aussi couper après la deuxième voyelle si celle-ci termine le premier élément du mot : oléo│duc (et non : olé│oduc) Forme interrogative Le trait d’union reste le meilleur point de coupure : Viendriez-│vous? Qu’en pensez-│vous? Dans le cas des verbes à la troisième personne qui demandent le t euphonique, on coupe autant que possible avant le t : Pleuvra-│t-il demain? Que lui reproche-│t-on? Nombre exprimé en lettres On peut séparer un nombre écrit en toutes lettres du mot auquel il se rapporte : quinze │ mètres dix millions │ de │ dollars Coupures non permises De façon générale, on évite de couper les mots importants dans une phrase et le dernier mot d’un paragraphe ou d’une page, de même que de séparer les constituants des noms propres. On évite également de faire des coupures de mots sur plus de trois lignes consécutives. Mots d’une seule syllabe On ne coupe pas les mots d’une seule syllabe : co/in no/eud pi/ed Première syllabe composée d’une seule lettre On ne coupe jamais après la première syllabe d’un mot lorsque cette syllabe comporte une seule lettre : a/chat é/tat i/dée Entre deux voyelles En principe, on ne coupe jamais un mot entre deux voyelles : cré/ancier monsi/eur intu/ition Cependant, comme cela est énoncé plus haut, la coupure entre deux voyelles est permise dans le cas des mots composés agglutinés : extra│ordinaire, rétro│actif, auto│adhésif. Consonnes inséparables On ne sépare pas les consonnes inséparables, soit bl, br, ch, cl, cr, dr, fl, fr, gl, gn, gr, pl, pr, th, tr et vr : renseig/ner tab/leau marc/hette mat/hématique Avant ou après x et y On ne coupe jamais un mot avant ou après x ou y si ces deux lettres sont placées entre deux voyelles : mo/y/ennant netto/y/er vo/y/age Bru/x/elles Lu/x/embourg On tolère toutefois la coupure avant x si cette lettre correspond au son z : deu│xième Toutefois, si le x ou le y est suivi d’une consonne, la coupure peut se faire entre les deux : pay│san ex│citant inex│plicable Pronoms y ou en (verbe à l’impératif) On ne sépare pas les pronoms y ou en du verbe conjugué à l’impératif : Retournes-/y aussitôt que possible. (s de liaison) Distribues-/en les trois quarts. (s de liaison) Apostrophe On ne coupe jamais un mot avant ou après une apostrophe (’) : aujourd’/hui presqu’/île l’/entreprise Abréviations, sigles et acronymes On ne coupe jamais une abréviation, un sigle ou un acronyme, sauf ceux qui sont maintenant considérés comme un nom commun : CR/TC --> CR/TC C majuscule R majuscule barre oblique T majuscule C majuscule UNES/CO mais : cé│gep la│ser Abréviation etc. On ne sépare jamais l’abréviation etc. du mot qui la précède : Apportez des vêtements chauds : manteau, foulard, mitaines,/ etc. Syllabe muette On ne coupe jamais un mot avant une syllabe muette : cadas/tre pana/che Nombres écrits en chiffres On ne coupe pas un nombre écrit en chiffres, même après la virgule : 15/ 000/ dollars 5/ 235,/25 De plus, on ne sépare jamais un nombre écrit en chiffres du mot ou du symbole qui l’accompagne : 15 000/ dollars 14/ h14 barre oblique H minuscule 450/ mg 25/ %25 barre oblique signe de pourcentage 1er/ janvier/ 2017 Il ne faut pas couper les numéros de téléphone, les symboles ou les formules mathématiques, chimiques, physiques, etc. : 819-/555-/1212 H2/O x >/y Il en va de même des numéros d’ordre : nº/ 30 art./ 12 XIXe/ siècle Toutefois, lorsqu’un groupe formé d’un nombre et d’un substantif comprend la conjonction et ou la préposition à, le groupe peut être divisé avant la conjonction ou la préposition : les nos 45│ et 48 de 15│ à 20 ans Nombres exprimés en lettres Si l’on veut couper un nombre écrit en toutes lettres, il est préférable de le faire entre deux nombres non reliés par un trait d’union : cent│dix-sept On ne fait pas de coupure non plus dans les cas suivants : Nombres en chiffres romains ou arabes 40/ 800 10/ 345/ 880/ 795 MCM/LXXX/VIII --> MCM/LXXX/VIIIM majuscule C majuscule M majuscule barre oblique L majuscule X majuscule X majuscule X majuscule barre oblique V majuscule I majuscule I majuscule I majuscule Fractions exprimées en chiffres 20/ % 20/ pour/ cent 47°/ 11’/ 3’’/ de latitude N. --> 20/ %20 barre oblique signe de pourcentage 20/ pour/ cent 47°/ 11’/ 3’’/ de latitude N.N majuscule point Noms de personnes et titres Il est préférable de ne pas séparer un prénom (ou les initiales d’un prénom) du nom de famille qu’il accompagne, surtout s’il est abrégé. Il en va de même pour les titres honorifiques et les titres de civilité abrégés comme Dr (docteur), Me (maître), Mme (madame), M. (monsieur), etc., qu’on ne sépare pas du nom qui suit : Me / Dubois Dre / Hélène/ Laroche Mme / Lapointe P./ K./ Péladeau J.-F./ Lisée --> Me/DuboisM majuscule E minuscule en exposant barre oblique Dubois Dre /Hélène/LarocheD majuscule R E en exposant barre oblique Hélène barre oblique Laroche Mme /LapointeM majuscule M E en exposant barre oblique Lapointe P./ K./ PéladeauP majuscule point barre oblique K majuscule point barre oblique Péladeau J.-F./ LiséeJ majuscule point trait d’union F majuscule point barre oblique Lisée Caroline/ Samson Dates et heures Dans une date, il faut éviter le plus possible de séparer le jour du mois et le mois de l’année. Dans la représentation de l’heure, il ne faut pas séparer le ou les chiffres de part et d’autre du symbole : 31/ juillet/ 2017 15/ h/ 28 --> 15/ h/ 28quinze barre oblique H minuscule barre oblique vingt-huit Énumération Dans une énumération présentée à l’horizontale, le jalon énumératif (chiffre ou lettre) n’est jamais laissé seul en fin de ligne : Le présent fascicule est conforme : │1°/à la norme internationale… Mots anglais ou étrangers La division des mots étrangers utilisés dans un texte français se fait, autant que possible, suivant les règles de division de la langue étrangère. Pour ce qui est des mots anglais, il suffit de consulter un dictionnaire; la division des mots y est généralement indiquée par un point entre chacune des syllabes : con/vert/ible equip/ping re/lo/ca/tion Espace insécable et trait d’union insécable Pour s’assurer que certains mots, symboles ou nombres ne sont pas séparés en fin de ligne, on emploie l’espace insécable ou le trait d’union insécable, selon le cas.
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 4 130

titres de lois (règlements, accords, chartes, décrets, etc.)

Article sur les règles à suivre pour l’écriture des titres de lois, de règlements et d’autres textes législatifs.
Sur cette page Types de documents visés Titres de lois écrits au long Loi ou règlement employé seul Sigle Traduction Renseignements complémentaires Types de documents visés Les consignes qui suivent s’appliquent aux titres de loi ainsi qu’aux titres des types de documents suivants : les accords les actes les alliances les arrêtés les chartes les codes les constitutions les conventions les décrets les ententes les ordonnances les pactes les protocoles les règlements les traités Titres de lois écrits au long Le premier mot générique des titres de loi s’écrit avec une majuscule. De plus, dans l’administration fédérale, le titre des lois s’écrit en italique. Cette convention vise les lois, arrêtés, chartes, codes, constitutions, etc., ainsi que les textes d’application des lois, comme les règlements, les ordonnances et les décrets. La Loi de l’impôt sur le revenu comporte 18 parties. La Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012) a été sanctionnée le 29 juin 2012. Le Règlement sur l’équipement de sauvetage vient d’être modifié. La Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et libertés qui y sont énoncés. Projets de loi Généralement, le titre d’un projet de loi s’écrit en italique, comme celui d’une loi à part entière. Cependant, on emploie les caractères ordinaires lorsque le projet de loi est désigné par un numéro : Le projet de loi C-24 vise à modifier la Loi sur la citoyenneté. Le Parlement a commencé la troisième lecture du projet de loi C-10 : Loi modifiant la Loi sur la radiodiffusion et d’autres lois en conséquence. Exceptions À l’intérieur même d’un texte de loi, il est d’usage de mettre en italique les noms des accords, ententes ou traités internationaux. En dehors des textes de loi, le titre de ces documents s’écrit habituellement en caractères ordinaires : L’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce régit le commerce international des marchandises. L’ONU a adopté la Convention relative au statut des réfugiés en 1951. Le Pacte mondial des Nations Unies a été lancé en juillet 2000. En outre, on emploie la minuscule initiale et les caractères ordinaires si l’on ne cite pas le titre exact d’un texte de loi : La loi sur l’évaluation environnementale ne fait pas l’unanimité. Loi ou règlement employé seul Si l’on ne cite pas le titre exact d’un texte de loi, on doit utiliser les caractères ordinaires. Cependant, quand le mot loi ou règlement est employé seul, qu’il est précédé d’un article défini et qu’il n’y a aucune ambiguïté possible quant au texte de loi auquel il fait référence, on maintient l’italique. Dans les autres cas, le mot prend la minuscule et s’écrit en caractères ordinaires : Ce règlement modifié a été approuvé et enregistré le 24 octobre 2002. La nouvelle loi désigne un certain nombre de régions bilingues. En cas de conflit entre le contenu de la présente brochure et les dispositions de la Loi sur les langues officielles, c’est la Loi qui prévaut. Sigle Le sigle d’un titre de loi s’écrit en caractères ordinaires et ne prend pas d’accent : La LGFP (Loi sur la gestion des finances publiques) La Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (LCEE) Traduction Lois officiellement traduites L’ensemble de la législation du gouvernement fédéral, des provinces et des territoires est accessible en ligne : lois, règlements, projets de loi et état des projets de loi, ainsi que les gazettes officielles dans lesquelles l’information utile est publiée. Le degré de bilinguisme législatif varie d’une région à l’autre. Les lois fédérales, les lois du Nouveau-Brunswick, du Québec et du Manitoba ainsi que la plupart des lois de l’Ontario sont officielles en anglais et en français. Il faut indiquer le titre de loi en français quand il existe une version officielle de la loi : la Loi sur les véhicules à moteur du Nouveau‑Brunswick Lois non traduites officiellement Pour les lois non traduites officiellement, comme certaines lois de l’Ontario, les lois des autres provinces anglophones et les lois de pays étrangers, on peut conserver le titre anglais dans un texte français. Étant donné que l’équivalent français du mot Act est loi, on devrait en principe employer l’article féminin la, mais on constate que l’article masculin le devant un titre anglais contenant le mot Act est beaucoup plus fréquent dans l’usage. Par conséquent, les articles la et le sont tous deux admis : la/le Motor Vehicle Act de la Colombie‑Britannique Les règles de l’élision s’appliquent devant les mots étrangers comme devant les mots français : un rapport d’évaluation en vertu de l’Environmental Protection and Enhancement Act de l’Alberta Ajout d’une traduction française non officielle On peut aussi ajouter une traduction non officielle en français. On écrit le mot loi avec la minuscule, et le titre traduit se met en caractères ordinaires. Voici deux façons de procéder : on peut ajouter le titre français de la loi en note de bas de page en indiquant clairement qu’il s’agit d’une traduction libre; on peut l’intégrer dans le texte suivi du titre anglais entre parenthèses : La loi de 1997 sur la protection du poisson et de la faune (Fish and Wildlife Conservation Act, 1997) interdit à quiconque de chasser un oiseau migrateur. Renseignements complémentaires Voir divisions et subdivisions d’un ouvrage, divisions d’un texte de loi ainsi que l’article Titres des lois et règlements : quelques règles de Fanny Vittecoq dans L’Actualité langagière (repris dans les Chroniques de langue), vol. 3, nº 1 (2006).
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 4 090