Les mots du droit : guide d’utilisation

Dans la version électronique du présent ouvrage, l'utilisateur dispose de trois outils de base : un lexique analogique dans lequel sont recensés près de 300 mots vedettes anglais et leurs équivalents français, un guide d'usage des prépositions et deux index qui, par le jeu des renvois et de l'analogie, permettent de multiplier les solutions de traduction et de révision. Dans la version papier, l'utilisateur trouvera également des annexes constituées d'exercices pratiques de vérification des connaissances (suivis de corrigés).

Le lexique

Le Lexique analogique juridique n’a pas la prétention d’être un ouvrage normatif. Aucun jugement n’est posé sur la valeur des équivalents proposés. Seul l’ordre d’apparition donne au lecteur une indication sur la fréquence – occurrences – ou la valeur – pondération – d’un équivalent français. La mention (?) qui accompagne un terme proposé signale un emploi rare ou critiqué et invite par conséquent le lecteur à faire preuve de circonspection. Les crochets [ ] qui encadrent une expression servent à signaler un emploi fautif. La mention « à éviter » signale quant à elle une forme condamnable ou un anglicisme. Les équivalents français sont par ailleurs regroupés par blocs selon leurs affinités sémantiques.

Le choix des mots vedettes anglais n’a rien de systématique. Il repose essentiellement sur l’observation et l’analyse de certains termes juridiques anglais qui donnent du fil à retordre aux traducteurs ou qui posent des difficultés particulières, ainsi que sur une liste arbitraire de mots passe-partout (issue, policy) et d’expressions en vogue (forum shopping) puisés dans des textes rédigés par de bons auteurs anglophones.

Dans tous les cas, des précisions sont données sur le terme examiné et sur ses usages. La plupart des équivalents proposés sont accompagnés d’exemples. Sous la rubrique « phraséologie », qui clôt la plupart des entrées, l’utilisateur trouvera des exemples, des solutions de traduction, des syntagmes et des cooccurrents, qui lui permettront d’observer comment un terme s’intègre dans une phrase donnée.

Le guide d’usage des prépositions dans les textes juridiques

Cette section du présent ouvrage propose une liste non exhaustive de termes du vocabulaire juridique français – verbes, substantifs, adjectifs – qui posent des problèmes de construction syntaxique.

Le langage juridique français se singularise notamment par un emploi particulier – voire insolite aux yeux du profane – des prépositions dans certains tours, syntagmes ou locutions figées (par exemple : signification à personne, ester en justice, avocat près la Cour d’appel). Le présent ouvrage relève ces particularités du langage du droit et propose, pour une série de termes français triés de façon arbitraire, des exemples d’utilisation en contexte illustrant l’usage des prépositions et locutions prépositives.

Les index anglais et français

Un certain nombre d’équivalents français figurant à la partie Lexique se retrouvent également sous les index anglais et français, où ils sont classés par ordre alphabétique.

À partir d’un terme anglais ou français déterminé, le lecteur peut, par le truchement des mots vedettes auquel il renvoie et de la liste d’équivalents qui y correspondent, trouver le mot juste ou l’expression qui traduit le plus fidèlement sa pensée.

Les index facilitent la consultation de l’ouvrage en permettant d’embrasser d’un coup d’œil les divers endroits du lexique où la solution à un problème déterminé peut se trouver.

Puisse cet ouvrage stimuler la créativité et l’amour des mots chez les juristes, les rédacteurs et les traducteurs juridiques et leur offrir des solutions qui leur permettront de rédiger des textes juridiques dans une langue souple, riche et idiomatique. Voilà le vœu le plus cher de l’auteur.

Louis Beaudoin, LL.L.
Décembre 2008

Date de modification :